Liberté provisoire et bracelet électronique pour Saad Lamjarred ? | www.le360.ma

ع
Lamjarred
© Copyright : DR

Liberté provisoire et bracelet électronique pour Saad Lamjarred ?

Par Fayza Senhaji le 04/11/2016 à 22h12 (mise à jour le 04/11/2016 à 23h09)

Kiosque360. Selon Assabah, Saad Lamjarred pourrait bien quitter sa cellule parisienne sous caution et être soumis à une surveillance électronique. Le quotidien révèle des éléments sur la soirée et sur la présumée victime de “Lmaallem”.

aA

Saad Lamjarred va-t-il sortir de sa prison parisienne? Une source proche du dossier de la pop star a affirmé au quotidien Assabah que le chanteur pourrait bien être libéré sous caution la semaine prochaine.

 

Le quotidien, qui revient sur ce sujet dans son édition du week-end des 5 et 6 novembre, affirme également que s’il est libéré, il sera placé sous surveillance électronique. En d’autres termes, «Lmaallem» sera obligé de porter un bracelet électronique à son pied pour qu’il ne puisse pas s’enfuir ou quitter le territoire français avant que le jugement de son affaire ne soit prononcé.

 

Les sources d’Assabah affirment, par ailleurs, que l’avocat de la jeune Américaine qui avait porté les mêmes accusations contre Lamjarred lors de son séjour aux Etats-Unis n’a rien à voir avec le prolongement de la détention préventive de la star marocaine. Et pour cause, la fille avait retiré sa plainte après avoir trouvé un compromis financier.

 

Alors que les médias s’interrogent toujours sur l’identité de la victime française présumée, les sources sondées par Assabah affirment que c’est bel et bien Laura Prioul dont le nom a été évoqué par certains médias français.

 

Le quotidien ajoute que Laura Prioul travaille comme escort-girl dans une des boîtes parisiennes. Elle aurait rencontré Saad Lamjarred dans la boîte où elle exerçait alors qu’elle était en compagnie de quelques amies et d’un Egyptien. Le quotidien détaille que le groupe s’est dirigé vers l’hôtel de l’Egyptien pour prendre un verre. Ensuite, «Laura a accompagné de son plein gré Saâd à sa chambre au Marriot», écrit Assabah.

 

Selon les sources du quotidien, Lamjarred aurait contacté son manager et l'un de ses amis directement après le départ de Laura pour leur dire: «J’ai merdé ». Juste après, il sera interpellé par la police française suite à la plainte de la jeune fille alors qu’il était complètement saoul.