Malaise chez les infirmiers: le ministère de la Santé annonce une série de mesures | www.le360.ma

ع
Lahoucine El Ouardi

El Houcine Louardi, ministre de la Santé.

© Copyright : DR

Malaise chez les infirmiers: le ministère de la Santé annonce une série de mesures

Par Le360 (avec MAP) le 20/04/2017 à 10h30

Le ministère de la Santé a pris une série de mesures pour tenter de régler la situation scientifique et administrative des infirmiers, en vue de favoriser leur intégration positive au sein du projet de la réforme du système de santé.

aA

En application aux dispositions de l’accord du 5 juillet 2011 relatif au dialogue social, le ministère a pris une série de mesures conformément à sa politique qui place les ressources humaines au centre du système de santé, en tant que levier fondamental de réformes, et oeuvre pour l’amélioration de la qualité des services prodigués, indique le ministère dans un communiqué parvenu mercredi à la MAP.



Ainsi, le ministère a souligné que concernant la situation scientifique du diplôme du premier cycle (bac+3 ans), délivré par les Instituts de formation des cadres de santé (IFSC) aux infirmiers et après les délibérations avec les départements gouvernementaux concernés et les partenaires sociaux, il a été décidé via le courrier N° 431/02 en date du 16 février 2016, d’autoriser cette catégorie de participer aux examens d’inscriptions et de poursuivre leurs études en master, à l'instar des autres diplômés de licence.


Hôpitaux: les infirmiers en grève

 


Selon le communiqué, les titulaires du diplôme du deuxième cycle (bac+5 ans de formation en études paramédicales), peuvent s'inscrire aux études doctorales, tout comme les diplômés de master dans d’autres instituts et facultés, conformément à la décision du ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres N°1432.16 publié le 28 juillet 2016.



Ces deux décisions ont permis aux diplômés du premier et du deuxième cycle de s’inscrire aux cycles du master et du doctorat dans plusieurs facultés nationales, selon les critères adoptés par chaque spécialité.



Le ministère a également annoncé l'ouverture graduelle du premier Master pédagogique dans les sciences de l'infirmerie et les techniques de la santé dans les villes de Rabat, Fès et Marrakech au titre de l'année 2017-2018, notant que le cahier des critères pédagogiques approuvé sera publié sur le bulletin officiel.



Concernant la promotion des infirmiers diplômés du 1er cycle avant le système licence-master-doctorat (LMD) de l'échelle 9 à l'échelle 10 et des infirmiers diplômés du 2ème cycle avant ce système de l'échelle 10 à l'échelle 11, le ministère a reconnu la légitimité de cette revendication et son importance dans l'amélioration de la situation financière de cette catégorie à l'instar des autres cadres diplômés de la fonction publique, dont la période de la formation dure 3 années (licence) ou 5 années (master).



Le ministère a, par ailleurs, ajouté qu'il poursuivra ses efforts aux cotés des partenaires sociaux et des secteurs gouvernementaux concernés afin de trouver les solutions adéquates et équitables, à travers l’élaboration et la publication d'un nouveau décret concernant le statut de l'ordre des infirmiers relevant du ministère de la Santé, soumis à l'ancien et nouvel système.



Conscient de l'importance de l'être humain et son rôle dans la promotion du système de santé dans le Royaume, le ministère a souligné qu'il œuvrera aux cotés des partenaires sociaux et des secteurs gouvernementaux concernés, pour l'amélioration de la situation financière et administrative des travailleurs de la Santé et des conditions de travail des professionnels du secteur, appelant à davantage de dévouement dans l'exercice des métiers du médecin et de l'infirmier.

Vos réactions