Marrakech: Un officier de police contraint d'effectuer un tir de sommation | www.le360.ma

ع
Police dessin
© Copyright : mohamed Elkho-Le360

Marrakech: Un officier de police contraint d'effectuer un tir de sommation

Par Le360 (avec MAP) le 12/01/2018 à 13h36

Un officier de police a été contraint de faire un tir de sommation avec son arme de service lors d'une intervention sécuritaire pour arrêter un individu qui était dans un état anormal ce vendredi 12 janvier vers 01H15.

aA

Un officier de police relevant du 17e arrondissement de la préfecture de police de Marrakech  a été contraint de tirer une balle de sommation avec son arme de service lors d'une intervention sécuritaire pour l'arrestation, vendredi vers 01H15, d'un individu qui était dans un état anormal. Ce dernier exposait à un danger sérieux et imminent la vie de citoyens et d'éléments de la sûreté. 

 

Selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), les services de sûreté ont été alertés par les habitants du quartier Massira 2 à Marrakech au sujet d'une personne qui se trouvait dans un état d’agitation violente et qui menaçait la sécurité des citoyens, ce qui a nécessité l’envoi d’urgence d’une brigade policière en vue de son arrestation.

 

Le mis en cause, âgé de 24 ans, a opposé une résistance farouche à l'encontre des éléments de police, jetant en leur direction deux bonbonnes de gaz de petite taille, dont l’une en feu, sans toutefois leur provoquer de blessures, précise la même source, ajoutant que le tir de sommation a permis d’éliminer le danger et d’interpeller cet individu qui, d'après l'enquête, a un antécédent judiciaire et avait été interné dans un hôpital psychiatrique.

 

Le service préfectoral de la police judiciaire de Marrakech a ouvert une enquête sur cet incident sous la supervision du parquet compétent, tandis que le mis en cause a été transféré à l’hôpital Ibn Nafiss des maladies mentales et psychiatriques afin de s’assurer de l’état de sa santé mentale, conclut le communiqué.