Meknès: démantèlement d’un nouveau réseau de vente pyramidale | www.le360.ma

ع
vente pyramidale
© Copyright : DR

Meknès: démantèlement d’un nouveau réseau de vente pyramidale

Par Khalil Ibrahimi le 12/01/2017 à 21h17 (mise à jour le 12/01/2017 à 21h37)

Kiosque360. Ces deux derniers jours, les services de police de Aïn Taoujtate, près de Meknès, ont mis la main sur les membres d’un réseau d’escrocs spécialisé dans «la vente pyramidale».

aA

Des sources concordantes confirment que l’interpellation des membres de ce réseau s’est faite sur la base de la plainte d’une victime d’opérations fictives, qui a versé un montant de 8.000 dirhams à une société, rapporte le quotidien Assabah dans son édition du vendredi 13 janvier.

 

La société en question promettait de lui remettre des bijoux qu’elle devait revendre et ramener ainsi d’autres membres. La victime avait compris que la démarche utilisée n’était pas très claire et que la marchandise qu’elle avait reçue ne correspondait pas au montant versé. C'est pour cela qu'elle s'était adressée à la personne qui lui avait fourni la marchandise pour lui demander le remboursement de la somme versée.

 

Cette dernière a refusé et a tenté de convaincre la victime que l’argent avait été versé à la société-mère et que son capital avait augmenté. Elle n'avait alors qu’à patienter pour bénéficier des intérêts.

 

La victime n’en croyait rien, surtout qu’elle avait connu cette entreprise depuis plus de deux mois et que toutes les promesses qui lui avaient été faites s'étaient évaporées.

 

Et apprenant qu’il y avait d’autres victimes, elle a décidé de porter plainte devant le procureur qui a ouvert une enquête. Après audition des victimes et des investigations, les membres de la société ont été interrogés.

 

Il s’est avéré que les opérations effectuées par la société étaient illégales. Les sommes d’argent déposées sortent du cadre légal car la société n’est pas habilitée à recevoir des dépôts.

 

Les six personnes interpellées vont être présentées devant le tribunal à la fin de l’enquête. Depuis, plusieurs victimes se sont manifestées pour déposer plainte à leur tour.