Mohammédia: démantèlement du gang "T-Max" | www.le360.ma

العربية

Mohammédia: démantèlement du gang "T-Max"

Par Rania Laabid le 07/02/2017 à 20h37 (mise à jour le 07/02/2017 à 20h56)

Menottes arrestation dessin
© Copyright : mohamed Elkho-Le360

Kiosque360. La police de Mohammédia a récemment réussi à démanteler une bande criminelle spécialisée dans le vol à l'arraché avec violence. Les détails.

aA

Le vol à l'arraché constitue, au Maroc, la majorité des affaires traitées par la police judiciaire. Dernier cas en date de gang impliqué dans ce type de délit, celui récemment démantelé dans la ville de Mohammédia, rapporte Al Ahdath Al maghribia dans son édition du mercredi 8 février.

 

Bijoux, téléphones portables, sacs à main... Tout est bon à prendre pour ces malfrats qui ont semé une grande panique parmi les habitants de Mohammédia, avant leur arrestation..

"Le gang T-Max", du nom de la marque de motos dont ses membres se servent pour commettre leurs vols à l'arraché, a dailleurs fait de nombreuses victimes et plusieurs blessés, vendredi dernier.

 

Les autorités ont lancé une enquête suite à la réception de plusieurs plaintes. Rapidement, les informations récoltées ont permis à la police de faire le profil du cerveau de la bande: un jeune homme du genre motard frimeur, et un dragueur notoire. Et c'est l'une de ses conquêtes, une jeune femme, qui a livré aux autorités toutes les informations nécessaires à l'arrestation de l'individu: à savoir son nom complet, ainsi que son numéro de téléphone.

 

Pour mener à bien leur mission et piéger le chef de bande, les policiers ont élaboré tout un stratagème. L'homme ayant décidé de mettre sa moto en vente, l'un des policiers impliqués dans cette mission s'est mis dans la peau d'un client intéressé par l'achat de l'engin. C'est ainsi que le voleur a été pris au piège. 

 

Le jeune homme a avoué avoir agi avec l'aide de deux acolytes. L'un d'entre eux, habitant à Mohammédia, a été arrêté le jour-même, tandis que l'autre, qui vit à Benslimane, est activement recherché. 

 

Les deux malfrats ont été déférés devant la Cour d'appel de Casablanca, dimanche dernier, pour "constitution de bande criminelle" et "vol avec violence".

Les contenus liés

Vos réactions