Officiel. Al Hoceima: voici le bilan des heurts entre manifestants et forces de l'ordre | www.le360.ma

ع
hoceima 13
© Copyright : Le360 : Adil Gadrouz

Officiel. Al Hoceima: voici le bilan des heurts entre manifestants et forces de l'ordre

Par Le360 (avec MAP) le 20/07/2017 à 22h39 (mise à jour le 20/07/2017 à 23h09)

La préfecture d'Al Hoceima vient de rendre public le premier bilan des événements qu'a connue Al Hoceima ce jeudi 20 juillet. Le voici.

aA

Soixante-douze éléments des forces publiques ont été blessés à des degrés plus au moins graves, suite à leur provocation et à des jets de pierres lancées par certains individus encagoulés, et onze personnes parmi les manifestants ont été également blessées suite à l'usage du gaz lacrymogène, indique, jeudi soir, un communiqué de la préfecture de la province d'Al Hoceima.

 

Diapo. Al Hoceima: premières manifestations dispersées par les forces de l’ordre

 

La même source précise que suite à la décision rendue le 17 juillet 2017 par la préfecture de la province de ne pas autoriser l'organisation d'une manifestation le jeudi 20 courant dans la ville d'Al Hoceima, un groupe de 300 à 400 personnes, défiant cette décision d'interdiction, a tenté d'organiser une marche dans la province, au cours de laquelle certains éléments encagoulés ont procédé à la provocation des forces publiques et au jet de pierres sur ces éléments, ce qui a causé la blessure de 72 membres de ces forces à des degrés plus au moins graves .

 

Al Hoceima: heurts entre manifestants et forces de l'ordre

 

Onze personnes parmi les manifestants ont été également blessées suite à l'usage du gaz lacrymogène et ont été transférées à l'hôpital pour recevoir les soins nécessaires.

 

De même source, on ajoute que tous les blessés ont quitté l'hôpital à l'exception de deux éléments des forces publiques dont l'état de santé est jugé grave.

 

vidéo-Diapo. Al Hoceima: récit des premières heures d'une manifestation qui n'en finit pas

 

D'autre part, deux véhicules des forces publiques ont été endommagés et incendiés par certains manifestants à Ajdir, note le communiqué