Pollution du barrage Sidi Mohammed Ben Abdellah: Charafat Afilal à la barre | www.le360.ma

ع
Charafat Afilal

Charafat Afilal, es-secrétaire d'Etat chargée de l'Eau dans le gouvernement Othmani, membre du PPS.

© Copyright : MAP

Pollution du barrage Sidi Mohammed Ben Abdellah: Charafat Afilal à la barre

Par Mohamed Chakir Alaoui le 29/01/2018 à 11h05

La secrétaire d'Etat chargé de l'eau sera ce lundi devant le Parlement, où elle s’exprimera sur la polémique créée par le risque de pollution de l'eau du barrage Sidi Mohammed Ben Abdellah, qui dessert quelque 9 millions de personnes en eau potable.

aA

La secrétaire d'Etat doit s'expliquer ce lundi sur la qualité de l'eau du barrage Sidi Mohammed Ben Abdellah, qui aurait été infectée par le rejet des eaux usées d'Arjat, dans la région de Rabat. Une région qui abrite deux prisons ainsi qu'une partie de l'agglomération de Sidi Allal Bahraoui. Le barrage alimente les régions de Rabat, Mohammédia, Casablanca et Kénitra, soit quelque 9 millions de personnes

 

Des ONG ont en effet alerté sur le risque de pollution du barrage par ces eaux usées. Charafat Afilal doit répondre aux interrogations de la Commission parlementaire des infrastructures de base qui l'a interpellée à ce sujet.

 

OMS: la pollution à Casablanca, trois fois supérieure à la norme

 

"Je peux vous assurer, preuves à l'appui, que l'eau de ce barrage est propre, potable et consommable sans problème", a déclaré la secrétaire d'Etat à la presse, ajoutant que de récentes analyses biologiques et bactériennes ont prouvé que cette eau ne présentait aucun danger.

 

"Pensez-vous un seul instant qu'un quelconque pays oserait se lancer dans une intoxication de ce genre", a-t-elle martelé, ajoutant que sa famille et elle-même ne boivent "que l'eau du robinet" provenant de ce barrage.