Protection sociale: le gouvernement se mobilise pour la mise en œuvre des directives royales | www.le360.ma

ع
Conseil des ministres El Othmani

Un conseil des ministres du gouvernement El Othmani.

© Copyright : DR

Protection sociale: le gouvernement se mobilise pour la mise en œuvre des directives royales

Par Mohamed Deychillaoui le 14/09/2018 à 01h04 (mise à jour le 14/09/2018 à 01h15)

Kiosque360. La Commission interministérielle de pilotage de la réforme de la protection sociale s’est réunie, pour la première fois, ce 12 septembre. Saad-Eddine El Othmani, son président, a annoncé que le gouvernement va se concentrer sur le volet social, comme voulu par le roi Mohammed VI.

aA

Le chef du gouvernement, Saad-Eddine El Othmani, a présidé, le mercredi 12 septembre, la première réunion de la Commission interministérielle de pilotage de la réforme de la protection sociale.  Cette rencontre s’est déroulée en présence de plusieurs ministres, secrétaires généraux et directeurs d’établissements publics directement concernés par ce chantier.

 

Dans son édition du 14 septembre, le quotidien Al Ahdath Al Maghribia rapporte que le chef du gouvernement a clairement annoncé que l’exécutif donnera désormais la priorité à des politiques résolument sociales. Cela commencera avec la loi de finances 2019, qui fera la part belle aux secteurs de l’enseignement, de la santé, de l’emploi en vue d’améliorer le pouvoir d’achat des citoyens et instaurer une véritable protection sociale.

 

Cette nouvelle orientation intervient suite au dernier discours du trône, dans lequel le roi Mohammed VI a appelé le gouvernement à se mobiliser pour se concentrer en priorité sur les secteurs sociaux, en vue de garantir une meilleure protection sociale aux Marocains, et particulièrement aux franges sociales les plus démunies.

 

Pour ce faire, le registre social unifié, préconisé par le roi Mohammed VI, et qui vise à cibler les bénéficiaires du programme de la protection sociale, sera incessamment mis sur pied. Selon El Othmani, le projet de loi concernant ce registre, qu’il a qualifié d’outil «stratégique indispensable pour améliorer la protection sociale»,  est en cours de confection et sera très prochainement soumis à la procédure d’adoption.

 

Le régime des pensions et retraites ainsi que l’assurance maladie obligatoire pour les étudiants et les non-salariés… feront également l’objet de décrets modifiant ou amendant les textes précédents, comme la loi 116.12 relative à l’AMO des étudiants.

 

Cependant, deux grands défis se dressent devant la Commission interministérielle de pilotage de la réforme de la protection sociale, selon Al Ahdath. A savoir, d’une part, l’ampleur de la mission face à des moyens limités et, d’autre part, la difficulté d’un ciblage précis des couches qui doivent profiter en premier de la protection sociale.