Rabat: une affaire d'adultère fait tomber un adepte de Daech | www.le360.ma

ع
Menottes dessin
© Copyright : Mohamed Elkho-Le360

Rabat: une affaire d'adultère fait tomber un adepte de Daech

Par Zineb El Ouilani le 11/10/2018 à 23h07

Kiosque360. Un homme, arrêté pour adultère en compagnie d'une femme mariée, dans les environs de Rabat, sera également poursuivi en vertu de la loi antiterroriste. Au fil de l'enquête, il s'est avéré que l'individu était un adepte de l'idéologie daechienne. Les détails.

aA

Dans son édition de ce vendredi 12 octobre, Assabah rapporte qu'un homme s'est présenté, samedi dernier, à la gendarmerie royale de Tamesna, aux environs de Rabat, pour signaler que sa femme le trompait et qu'elle se trouvait dans une forêt en compagnie de son amant.

Les hommes en képi ne se sont pas fait prier pour se rendre sur place et prendre l'homme et la femme infidèle en flagrant délit, affirme Assabah. Ils ont été tous deux emmenés à la brigade de la gendarmerie.

 

L'époux et plaignant a tenu à ce que les enquêteurs perquisitionnent le téléphone portable de l'individu interpellé pour voir si l'appareil ne contenait pas des photos ou vidéos compromettantes de son épouse. Mais, à la surprise générale, en plus de photos et de vidéos montrant les deux tourtereaux "se bécotant", les gendarmes ont découvert des messages et vidéos faisant l'apologie de l'idéologie terroriste de Daech.

L'individu interpellé a alors été transféré à la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) sur ordre du procureur près l'annexe, à Salé, de la Cour d'appel de Rabat.

 

Quant à la femme, mère de quatre enfants, elle a été écrouée à la prison "El Arjat 1" aux environs de Rabat, puisque son mari a maintenu sa plainte, que ce soit devant les enquêteurs ou devant le représentant du Parquet.

 

En milieu de semaine, le présumé terroriste, âgé de 30 ans et salarié de l'ONEE, devait être déféré devant le procureur de Salé, avant de comparaître devant le tribunal de Témara.

 

Aux enquêteurs, il a déclaré, affirme le journal, qu'il avait été un adepte de l'idéologie de Daech, mais qu'il avait "décroché" depuis plusieurs semaines.

Trahi par ses pulsions, il l'a aussi étépar son téléphone.