Rebbah accusé d'irrégularités dans des projets d'aménagement de Mehdia | www.le360.ma

ع
mehdia

La corniche de Mehdia.

© Copyright : DR

Rebbah accusé d'irrégularités dans des projets d'aménagement de Mehdia

Par Zineb El Ouilani le 08/06/2018 à 23h55

Kiosque360. Le président du conseil municipal de Mehdia accuse Aziz Rebbah d’avoir privé la ville d’une partie de ses ressources financières et d’avoir contrarié certains projets d’aménagement de la corniche.

aA

Le président du conseil municipal de Mehdia, Khalil Lahyaouine, a révélé des éléments graves et jusque-là passés sous silence sur Aziz Rebbah, du temps où il était ministre de l’Equipement et du Transport, et sur le trébuchement de certains marchés et projets sur la corniche de Mehdia, écrit Al Akhbar dans son édition du week-end des 9 et 10 juin.


Le quotidien écrit que Khalil Lahyaouine a mis Rebbah au pilori, lors de la session extraordinaire du conseil municipal consacrée à la discussion de l’accord de partenariat pour la gestion de la plage de Mehdia proposé par le ministère de l’Intérieur. Le président du conseil municipal de Mehdia a accusé Rebbah de n’avoir pas donné son accord pour la création de terrains de proximité sur la corniche, dans le but de faire profiter l’association des œuvres sociales du ministère de l’Equipement et du Transport de la situation, affirme Al Akhbar.

 

Il a également fustigé l’actuel ministre des Energies et des Mines pour avoir renouvelé le contrat de l’exploitant de l’unique complexe touristique relevant de la municipalité sans recourir à un appel d’offres, sous prétexte que le terrain sur lequel est bâti le complexe relève du domaine maritime, alors que c’est la commune qui s’est chargée durant des années de le louer, en contrepartie d’un montant de 1,4 million de dirhams, souligne encore le quotidien.


L’Istiqlalien Khalil Lahyaouine a ajouté, selon Al Akhbar, que l’ex-ministre de l’Equipement a fait fi de toutes les procédures administratives et légales. Une attitude qui l’a poussé à engager une procédure judiciaire pour mettre au clair cette affaire et récupérer les droits de la commune, privée par le ministre PJD d’une partie de ses ressources financières.


La session extraordinaire du conseil communal a ainsi connu des échanges houleux, qui ont failli dégénérer en affrontements entre les membres de la majorité du président (PI) et les frères d’Aziz Rebbah, qui n’ont pas apprécié l’attaque frontale de Lahyaouine, indique le quotidien.