Selon la CIA, 153 Daechiens d’origine marocaine arrêtés en Syrie | www.le360.ma

ع
Daech
© Copyright : DR

Selon la CIA, 153 Daechiens d’origine marocaine arrêtés en Syrie

Par Amyne Asmlal le 01/02/2019 à 22h31 (mise à jour le 02/02/2019 à 00h54)

Kiosque360. Les combattants marocains emprisonnés en Syrie sont dans leur majorité binationaux. Ils détiennent principalement, en plus de leur nationalité marocaine, celle de la France, de la Belgique ou de l’Espagne.

aA

D’après la CIA, des centaines de terroristes, y compris marocains, ont été arrêtés par les combattants pro-américains, notamment les Forces démocratiques syriennes (FDS). Ainsi, dans une déclaration devant le Sénat, la directrice de la CIA, Gina Haspel, a affirmé que ces terroristes s’étaient rendus dernièrement en Irak et en Syrie pour combattre aux côtés de Daech. Cependant, relève le quotidien Al Ahdath Al Maghribia dans son édition du week-end des 2 et 3 février, la responsable des services du renseignement américains n’a pas révélé la nationalité de ces terroristes.


Malgré cela, précise le journal, qui cite ses propres sources, on estime à 153 les ressortissants d’origine marocaine arrêtés en Syrie. Ces chiffres, précise le journal, datent toutefois de juillet de l’année dernière. Il s’agit aussi bien de combattants marocains qui se trouvent dans les prisons du régime syrien que ceux arrêtés par les différentes factions de combattants syriens pro-américains, dont les Forces démocratiques syriennes formées de milices kurdes. Les combattants marocains appréhendés par le régime syrien sont emprisonnés, pour la plupart, dans un centre de détention qui relève des services de renseignement des forces aériennes syriennes. 


Pour ce qui est des autres, le journal souligne, en se référant aux informations fournies par des sources proches du dossier, que les Forces démocratiques syriennes détiennent à elles seules dans leurs camps plus de 60% des combattants marocains arrêtés par les différentes factions. Cela étant, précise une source des FDS, la majorité des combattants marocains détenus dans ses camps sont porteurs de double nationalité. Ils détiennent, pour la plupart, en plus de leur nationalité marocaine, celles de la France, de la Belgique ou de l’Espagne. 


Par ailleurs, une fois le processus d’identification de tous les combattants arrêté en Syrie finalisés, ils seront renvoyés dans leur pays. En effet, pour reprendre une déclaration de la directrice de la CIA, cette dernière a affirmé lors de son passage, jeudi, devant le Sénat: «Nous connaissons leur nombre et je peux vous dire, dans le cadre de cette séance, qu’il est question de centaines de combattants étrangers», rapporte Al Ahdath Al Maghribia. Globalement, ajoute-t-elle, «les services de renseignement américains œuvrent avec détermination pour identifier leur nationalité et les renvoyer dans leur pays».