Stationnement à Rabat: le sabot ou 650 dirhams d’amende | www.le360.ma

ع
Sabots
© Copyright : DR

Stationnement à Rabat: le sabot ou 650 dirhams d’amende

Par Zineb El Ouilani le 14/11/2017 à 00h17

Kiosque360. La Mairie de Rabat avait interdit l’immobilisation au sabot des voitures dont les propriétaires n’avaient pas payé les droits de stationnement. Mais les comptes déficitaires de «Rabat-Parking» risquent de faire lever cette interdiction.

aA

Après une trêve de plusieurs mois, les automobilistes qui ne s’acquittent pas des droits de stationnement, à Rabat, peuvent désormais s’attendre à se heurter au désagréable sabot ou à écoper d'une amende de 650 dirhams, rapporte Al Massae dans son édition de ce mardi 14 novembre.

 

Le quotidien souligne qu'une réunion a été organisée au siège de la préfecture de Rabat, pour réfléchir à la meilleure manière d’obliger les automobilistes à respecter le stationnement payant. Il faut ainsi s'attendre au retour du sabot.

 

Les comptes de la société de développement local «Rabat-Parking» ont, en effet, enregistré un déficit de 5 millions de dirhams en moins de 10 mois, suite à l’application de la convention signée entre le président du tribunal administratif et le maire Mohamed Sadiki, ajoute Al Massae.

 

Pour rappel, la mairie avait décidé de se conformer au jugement du tribunal administratif de Rabat en interdisant, à partir du mois de janvier, la pose, jugée illégale, du sabot, ainsi que les taxes sur le stationnement dans les parkings, celles-ci n'ayant aucun fondement juridique.

 

Dans une déclaration à Al Massae, Saâd Benbarek, président du Conseil administratif de «Casa-Parking» et vice-président du Conseil préfectoral de Rabat, affirme que le retour fort probable du sabot évitera aux contrevenants de payer de lourdes amendes. Car le maire, Mohamed Sadiki, est pour le remorquage des véhicules vers la fourrière publique où les automobilistes devront débourser quelque 650 dirhams pour libérer leurs véhicules, au lieu des 40 dirhams du sabot.

 

Vos réactions