Une Marocaine à la tête d’un géant industriel européen | www.le360.ma

ع
Ilham Kadri

Ilham Kadri

© Copyright : DR

Une Marocaine à la tête d’un géant industriel européen

Par Fayza Senhaji le 09/10/2018 à 20h03

Kiosque360. Le groupe chimique belge Solvay, véritable icône de l’industrie européenne, a un nouveau patron. Et il s’agit d’une Franco-Marocaine, née à Casablanca, dont le parcours a séduit les recruteurs.

aA

Un des plus grands groupes en Europe sera désormais dirigé par une Franco-Marocaine. Ilham Kadri, d’origine casablancaise, va remplacer Jean-pierre Clamadieu à la tête du groupe chimique belge Solvay, une des icônes de l’industrie européenne.

 

L’information est rapportée par Le Monde dans son édition électronique du 9 octobre. Le média français se réfère à une décision prise par le groupe le jour même, expliquant que ce dernier était à la recherche, depuis des mois, du bon profil pour remplacer Jean-pierre Clamadieu qui a pris la présidence du groupe français Engie en mai dernier.

 

Le comité des nominations au sein de Solvay, présidé par l’ancien commissaire européen Yves-Thibault de Silguy, prospectait à la fois en interne, mais aussi dans le secteur de l’industrie chimique mondiale. Comme l’écrit Le Monde, il a finalement trouvé l’oiseau rare en la personne d’Ilham Kadri, qui devrait rejoindre le groupe bruxellois en janvier prochain. Selon la publication, elle travaillera d’abord avec Jean-Pierre Clamadieu pendant deux mois de transition avant de prendre les commandes du groupe à partir du 1er mars 2019, en sa qualité d’administrateur et présidente du comité exécutif.

 

Commentant cette nomination, Le Monde laisse comprendre que le groupe Salvoy brise une sorte de tabou en donnant les commandes à une femme, franco-marocaine de surcroît, et qui n’avait jusque-là jamais travaillé en son sein. «Une audace certaine pour un groupe devenu multinational, mais qui est toujours contrôlé par les descendants de ses fondateurs», écrit la publication.

 

Mais qui est réellement Ilham Kadri dont la nomination fait tant parler? D’après Le Monde, elle justifie d’une éducation solide. Née en 1969, elle a fait ses preuves dans des matières scientifiques, comme les mathématiques et la physique. Elle a alors rejoint la France pour y poursuivre des études en prépa, puis des études de physique-chimie. Spécialisée dans les macromolécules, elle a une carrière riche qui l’a menée d’un grand groupe à l’autre. Shell, UCB, Huntsman, Rohm and Haas, Dow Chemical, Sealed Air… Autant de belles références figurant sur son CV, elle à qui sa grand-mère répétait, quand elle était petite, que «les filles ont deux issues dans la vie: la maison de leur mari, ou la tombe». Elle a donc largement prouvé le contraire par son parcours qui l’a amenée, en 2013, à diriger Diversey, une entreprise de près de 10.000 employés dont elle a assuré le redressement et organisé la cession à un fonds d’investissement en 2017.

Selon le Monde, c’est cette dernière expérience en Amérique du nord qui a particulièrement séduit les recruteurs de Salvoy. Aujourd’hui, sa mission est d’arrondir les profits du groupe belge et de lui assurer une croissance accentuée, tout en veillant sur la transformation culturelle de l’entreprise.