Vente de médicaments hors des officines: les pharmaciens crient au scandale | www.le360.ma

ع
médicaments
© Copyright : DR

Vente de médicaments hors des officines: les pharmaciens crient au scandale

Par Mouna Qacimi le 20/09/2017 à 00h32

Kiosque360. Les officines demandent davantage de contrôle pour endiguer le fléau de la vente de médicaments en dehors des pharmacies. Les médicaments vendus dans des magasins de produits alimentaires représentent, en effet, un véritable danger pour la santé des citoyens.

aA

Les pharmaciens ne décolèrent pas. La Confédération des syndicats de pharmaciens du Maroc dénonce, en effet, la commercialisation de certains médicaments dans des magasins spécialisés dans la vente de produits alimentaires. Et pour cause! Cette pratique représente un véritable danger pour la santé du consommateur, rapporte le quotidien Al Ahdath Al Maghribia dans son édition de ce mercredi 20 septembre.

 

La Confédation demande ainsi, ajoute le journal, la mise en place d'un contrôle plus rigoureux dans les espaces non autorisés à la vente de médicaments. Les syndicats de pharmaciens du Maroc font, notamment, référence aux épiceries.

 

Le contrôle à la traîne

Al Ahdath Al Maghribia souligne que le Conseil régional des pharmaciens du Nord a d'ailleurs tiré la sonnette d’alarme quant au danger que représente l'auto-médication à laquelle s'adonne nombre de citoyens, sans consultation préalable d’un médecin. Ces pratiques irresponsables peuvent, en effet, conduire à la mort. Le journal rappelle, à ce sujet, la mort du joueur de football du Raja, Zakaria Zarwali, qui avait pris une forte dose de comprimés contenant du paracétamol, pour calmer un mal de tête. Et de souligner que de fortes doses d’aspirine, médicament apparemment anodin, peuvent causer des hémorragies internes au niveau du système digestif, des arrêts cardiaques et des AVC (accident vasculaire cérébral). 

 

Le secrétaire général du Conseil régional des pharmaciens du Nord demande donc à ce que la loi soit appliquée au plus vite.