Vidéo. Affaire Fizazi: la version de Hanane | www.le360.ma

ع
Hanane Fizazi
© Copyright : DR

Vidéo. Affaire Fizazi: la version de Hanane

Par Rania Laabid le 11/10/2017 à 14h56

Dans une interview accordée à Télé Maroc, la jeune Hanane qui accuse le prédicateur salafiste Mohamed Fizazi raconte sa version des faits.

aA

L'affaire a provoqué un tollé. Une jeune femme nommée Hanane accuse le prédicateur salafiste Mohamed Fizazi d'avoir abusé d'elle, avant de l'abandonner après lui avoir promis le mariage. 

 

Depuis, c'est parole contre parole. Le cheikh nie les accusations portées à son encontre et colporte une toute autre version de l'histoire dans les médias.

 

Dans cet interview accordée à Télé Maroc, Hanane raconte sa version des faits. La jeune femme affirme que c'est le prédicateur qui l'a contactée sur les réseaux sociaux et l'a demandée en mariage. Mohamed Fizazi, lui, dit que c'est Hanane qui l'a abordé en premier. "Moi je ne savais même pas qui c'était", déclare la jeune femme à Télé Maroc. "Il m'a ensuite envoyé plein de photos de lui, où on le voit notamment avec le roi. Je lui ai dit que j'étais analphabète, que je ne savais pas grand chose de la vie, il m'a répondu qu'il allait tout m'apprendre", poursuit-elle. 

 

Par la suite, Mohamed Fizazi est allé, selon les dires de Hanane, chez ses parents pour demander sa main. La jeune femme explique que la rencontre entre les deux familles s'est bien déroulée. Seulement, "dès qu'on a parlé acte de mariage, il a commencé à chercher des excuses et me disait d'attendre."

 

Ce n'est pas tout. Hanane avoue également avoir eu des rapports sexuels avec le prédicateur salafiste, chose que ce dernier nie en bloc. "Nous avons couché ensemble chez ma famille", affirme la jeune femme. Cette dernière déclare même être tombée enceinte de lui et avoir avorté, à la demande du prédicateur. "Il me disait que ce n'était pas haram d'avorter si le foetus avait moins de 40 jours".

 

Enfin, Hanane dit qu'elle et sa famille lui ont entièrement fait confiance. La jeune femme a par ailleurs diffusé une vidéo les montrant ensemble en "lune de miel" à Sidi Harazem, une vidéo qui contredit les propos du prédicateur salafiste.

 

 

Pour sa part, Mohamed Fizazi continue de nier les accusations portées à son encontre. Pour sa défense, le prédicateur salafiste a déclaré qu'il voulait se marier avec Hanane mais qu'il s'est desisté après avoir "découvert" que la jeune femme était "une prostituée". 

 

Rappelons également que d'autres accusations pèsent sur le cheikh presque septuagénaire (68 ans et 49 ans de différence d'âge avec la jeune femme). Hanane affirme avoir été enlevée par des hommes et agressée sur ordre du prédicateur salafiste. Qui dit vrai, qui dit faux? La justice, qui a ordonné l'ouverture d'une enquête, nous le dira.

 

 

Vos réactions