Vidéo. Casablanca: la colère des commerçants de Derb Omar, El Korea, Garage Allal et El Haffari | www.le360.ma

ع
cover vidéo: Le360.ma •بالفيديو.تجار درب عمر و"لقريعة" يخرجون للاحتجاج بسبب قرار للحكومة
© Copyright : adil gadrouz

Vidéo. Casablanca: la colère des commerçants de Derb Omar, El Korea, Garage Allal et El Haffari

Par Fatima El Karzabi et Adil Gardouz le 03/01/2019 à 17h10

Plusieurs commerçants exerçant dans d'importantes centrales d'achats au coeur de la capitale économique ont observé, ce jeudi 3 janvier, un sit-in de protestation contre le ministère de l'Economie et des finances. Voici leurs doléances.

aA

Plusieurs commerçants exerçant dans d'importantes centrales d'achats au coeur de la capitale économique ont observé, ce jeudi 3 janvier, un sit-in pour protester contre des mesures décidées par le ministère de l'Economie et des finances. 

 

Derb Omar, El Korea, Garage Allal et Kissariat El Haffari sont de hauts lieux commerçants, historiques dans la métropole économique du royaume. Mais en dépit de leur existence, qui remonte à plusieurs décennies, les problèmes que rencontrent les commerçants de ces quartiers marchands sont nombreux. Ceux-ci ont décidé de protester à l'encontre d'un ministère responsable selon eux, de leurs maux. 

 

Des décisions prises à Rabat et destinées à mettre de l'ordre ou à assainir ces lieux de commerce, se sont en effet heurtées au refus, voire parfois au  rejet total de ces commerçants. Ces mesures auraient-elles pu être mieux comprises, si elles avaient été mieux expliquées?  

 

Ce jeudi 3 janvier, une centaine de ces commerçants ont ainsi exprimé leur refus d'une de ces mesures: celle de l'obligation de la facturation électronique.

La SNTL veut délocaliser les commerçants de Derb Omar

 

"Cette décision est contraire à l'approche associative. Nombre de commerçants ne sont pas initiés à [manier un] ordinateur. De plus, nous sommes habitués depuis longtemps à travailler avec des factures non informatisées. Surtout que la plupart de nos marchandises sont vendues au détail", explique ainsi un commerçant devant Le360.

 

En attendant d'y voir plus clair, voici, sans parti-pris, le reportage de l'équipe Le360 sur le sit-in des concernés.