Vidéo. Étudiante mortellement poignardée à Meknès: ce qu'il s'est réellement passé | www.le360.ma

ع
cover: مكناس. تفاصيل جريمة قتل الطالبة الجامعية على يد زميلها
© Copyright : DR

Vidéo. Étudiante mortellement poignardée à Meknès: ce qu'il s'est réellement passé

Par Hafida Ouajmane et Khadija Sabbar le 02/10/2018 à 08h52 (mise à jour le 02/10/2018 à 09h13)

Oumaima, 20 ans, a été sauvagement tuée samedi 29 septembre, à la sortie d'une conférence qui se tenait à la Chambre d'artisanat de Meknès. Face à son refus de l'épouser, son camarade à la faculté l'assassine. Les détails de ce crime passionnel odieux.

aA

Oumaima, 20 ans, a été tuée de 20 coups de couteau, samedi 29 septembre à Meknès. Son corps sans vie a été retrouvé à proximité de la Chambre d'artisanat, sur la célèbre place El Hadim. L'auteur de ce crime abject était également étudiant dans la même faculté et, selon les différents témoignages recueillis par le360 auprès de sa famille, le jeune homme l'avait demandée en mariage à plusieurs reprises, mais Oumaima refusait. Son objectif principal était d'abord de terminer ses études. C'était son unique préoccupation. Face au refus répété, il n'aura de cesse de la harceler et de la suivre dans tous ses déplacements. "Oumaima vivait l'enfer, elle était terrorisée et nous aussi", déclare la mère d'Oumaima face à la caméra de le360.

 

Dans une volonté de mettre un terme à cette situation infernale, la famille d'Oumaima s'est rendue chez les parents de son harceleur afin de leur faire comprendre, une fois pour toutes, que leur fille ne souhaitait pas se marier avec leur fils. Rien n'y a fait. Il continuera ses agissements insupportables et sa folie meurtrière montera crescendo. Sa folie a atteint son apogée samedi dernier, lorsqu'il a décidé de la tuer.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La cousine d'Oumaima, qui a assisté à la scène, confie à le360 que le jeune homme était fou furieux. "J'avais accompagné Oumaima a une conférence qui se déroulait à la Chambre d'artisanat lorsqu'il a débarqué, malmené ma cousine, l'a traînée dehors, l'a giflée puis lui a asséné 20 coups de couteau. J'ai failli y passer moi aussi, n'eût été l'intervention des professeurs et du public présents..."

 

Le meurtier d'Oumaima a été arrêté immédiatement suite à l'intervention de la police et placé en garde a vue, en attendant d'être déféré devant le parquet compétent.