Vidéo. Fès: elle accuse son vétérinaire d'avoir tué son chat | www.le360.ma

ع
dame chat
© Copyright : DR

Vidéo. Fès: elle accuse son vétérinaire d'avoir tué son chat

Par Rania Laabid le 12/06/2018 à 12h53 (mise à jour le 12/06/2018 à 14h24)

La vidéo fait le tour de la Toile depuis hier. A Fès, une dame accuse un vétérinaire d'avoir tué son chat qui souffrait de rétention urinaire. Détails.

aA

Les images de cette dame en pleurs, complètement dévastée suite au décès de son chat, ont fait le tour des réseaux sociaux et suscité l'émoi. La femme que l'on voit dans la vidéo avait confié son animal de compagnie, Kiara, une femelle de deux ans et demi à un vétérinaire de Fès, docteur Mehdi Benzakour, après avoir constaté que l'animal souffrait de rétention urinaire.

 

 

 

Seulement, selon les dires de la dame, le médecin est allé un peu vite en besogne et a décrété qu'une opération chirurgicale s'imposait d'urgence. "Il l'a palpé avec ses mains et sans faire d'échographie, il lui a diagnostiqué un kyste", s'insurge-t-elle. Il lui aurait ensuite recommandé une opération d'urgence, arguant que le kyste était très dangereux. 

 

Après l'opération, la dame s'est rendue à la clinique, en compagnie de sa fille, pour s'enquérir de l'état de l'animal. Elles ont demandé au médecin de voir le fameux kyste, mais le vétérinaire se serait dérobé prétextant qu'il était tellement petit qu'il l'avait jeté et qu'étant donné qu'il avait beaucoup de clients, il était perturbé.

 

 

 

 

 

Sur la page Facebook de la clinique en question, le vétérinaire s'est fendu d'un long post pour expliquer la situation. "Kiara était référée par un autre vétérinaire en consultation après avoir présenté des symptômes de chaleur alors qu’elle a été stérilisée ailleurs. Le chat étant difficile et ne laissant personne s’approcher de lui, le docteur procéda à une légère tranquillisation car son cas nécessitait une palpation abdominale pour confirmer le diagnostic de rémanence ovarienne", précise-t-on.

 

On explique ensuite que l'animal a développé une hémorragie interne, "une complication des plus fréquemment rencontrées dans les chirurgies abdominales". 

 

"L’opération s’est bien déroulée, le chat s’est réveillé ne présentant aucun signe d’hémorragie. Les propriétaires ont pu voir leur chat sain et sauf. Dimanche matin, le docteur Benzakour arriva à la clinique pour contrôler les cas hospitalisés et constata que l’état de Kiara s’était aggravé et présentait des signes d’hémorragie interne, une complication des plus fréquemment rencontrées dans les chirurgies abdominales, les mesures nécessaires d’urgence ont été rigoureusement appliquées. Ses signes vitaux se sont vite affaiblis et malheureusement malgré les efforts fournis, Kiara a rendu l’âme vers 10h30 du matin".