Vidéo. Marrakech. Moudawana et Droits de l'Homme: le plaidoyer de Abdennabaoui | www.le360.ma

ع
Cover_Vidéo: Le360.ma •Mohammed Abdennabaoui
© Copyright : Le360

Vidéo. Marrakech. Moudawana et Droits de l'Homme: le plaidoyer de Abdennabaoui

Par Mohamed Chakir Alaoui et Abderrahim Et-Tahiry le 09/02/2019 à 16h06 (mise à jour le 09/02/2019 à 16h24)

Le procureur général du roi près la Cour de cassation, président du Ministère public, Mohamed Abdennabaoui insiste sur le rôle que joue le parquet "dans le cadre de la Moudawana et de la promotion des droits de l'Homme". Voici ses explications devant la caméra de Le360.

aA

Dans une déclaration accordée à le360, ce samedi à Marrakech, en marge de la 3e conférence des avocats marocains établis à l'étranger, Mohamed Abdenabaoui s'est arrêté sur ce rôle en indiquant que le Parquet général "est partie prenante dans la Moudawana et dans la promotion des droits de l'Homme".

 

En effet, la 3e conférence des avocats MRE, organisée par le ministère délégué chargé des MRE, se tient du 8 au 9 février sous le thème "Le Code de la famille à la lumière du droit comparé et des conventions internationales.

 

"C'est une occasion, a dit Abdennabaoui, pour se concerter avec les avocats marocains du monde sur ces deux importants points, à savoir la Moudawana et les droits de l'Homme", estimant que la Code de la famille a connu un succès 14 ans après son entrée en vigueur. 

 

Vidéo. Marrakech: des avocats MRE en conclave sur la Moudawana

 

Il  a également souligné que cette concertation avec les avocats intervient aussi après la clôture de la période de régularisation des mariages coutumiers.

 

 

 

 

 

 

Pour sa part, Mohamed Sebbar, secrétaire général du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH), a appelé à la tenue de campagnes de sensibilisation pour régler les problèmes qui se posent dans l'exécution des jugements prononcés à l'étranger.

 

"Il faut organiser des campagnes de sensibilisation pour améliorer cette situation notamment sur les jugements prononcés à l'étranger en matière de verdicts concernant les divorces et la polygamie", a-t-il appelé.