Vidéo. "Sexe contre 10 dirhams": Zineb, violée par six mineurs, prise en charge | www.le360.ma

ع
Zineb-addict-tétoaun

Zineb, 24 ans, addicte à l'héroïne, affirme vouloir sortir de l'enfer de la drogue.

© Copyright : Dr

Vidéo. "Sexe contre 10 dirhams": Zineb, violée par six mineurs, prise en charge

Par Abdelkader El-Aine le 26/12/2017 à 11h42 (mise à jour le 26/12/2017 à 13h33)

L’appel vibrant lancé par la jeune fille, montrée dans une vidéo en train d’être violée par six mineurs à Tétouan, a trouvé écho auprès de la Rabita Mohammedia des oulémas. Les explications.

aA

L’affaire avait défrayé la chronique. Une vidéo enregistrée à Tétouan et postée sur les réseaux sociaux avait choqué tout le monde. On y voyait une jeune fille abusée par six mineurs. La victime, Zineb, âgée de 30 ans, avait témoigné à visage découvert dans une vidéo où elle racontait son histoire. Elle disait vouloir se procurer sa dose d’héroïne en contrepartie de 50 dirhams. Des jeunes lui avaient suggéré chacun 10 dirhams pour l’aider à s’en procurer. En échange, elle devait assouvir les pulsions sexuelles de chacun d'entre eux. La vidéo des ébats s'est répandu comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux. Les services de police sont intervenus et ont procédé à l’arrestation des violeurs.

 

Zineb, malmenée par des habitants l’appelant «Moulat aâchra draham» (la fille à dix dirhams), a lancé un appel à l’aide pour vaincre son addiction aux drogues. Son cri de détresse a été entendu. La Rabita mohammedia des ouléma de Tétouan a décidé de prendre en charge la jeune fille jusqu’à sa guérison totale. 

 

 

 

 

 

Vidéo. Choquant. ""Moi Zineb, 24 ans, j'ai été abusée par six mineurs pour une dose d’héroïne

 

Selon des sources proches de cette affaire, citées par Alyaoum24, un médecin a été contacté pour suivre son cas. "Le traitement ne devrait pas dépasser une année puisque la jeune a fait montre de sa disposition à se départir de son addiction", signale-t-on.

 

Alyaoum24 ajoute que la Rabita Mohammedia des oulémas de Tétouan s'attachera à trouver un emploi digne pour la jeune afin qu’elle retrouve une vie normale. Mieux, le cas de Zineb aurait incité cette instance religieuse et d’autres acteurs de la société civile à aider d’autres personnes dépendantes aux drogues et souhaitant sortir du gouffre.