Filinfo

Botola

Leader et invaincu cette saison, Ezzmamra vire son coach!

© Copyright : DR
C’est du jamais vu. L’entraîneur de la Renaissance Ezzmamra, Reda Hakam, leader de Botola et invaincu depuis le début de la saison, se fait virer par ses dirigeants. La raison: les mauvais résultats du club!
A
A

C’est la semaine portes ouvertes aux licenciement des entraîneurs au Maroc. Après Hubert Velud et Abdeluwahid Benhesain, respectivement remerciés par le Difaâ D’El Jadida et le Moghreb de Tétouan, c’est au tour de Reda Hakam, coach de la Renaissance Ezzmamra de connaître le même sort.

Mais si les décisions du DHJ et du MAT restent compréhensibles après les échecs à répétition des deux clubs en Botola, le choix de se séparer de Hakam est, elle, moins logique.

La direction du CRKZ prétend que cette éviction est dûe aux mauvais résultats de leur équipe en Botola 2.

Cependant, le club fondé en 1977 est invaincu depuis le début de cet exercice 2018-2019 et occupe la tête du classement avec 37 points, à 6 longueurs de son premier poursuivant, le Raja de Beni Mellal. Sous les commandes de Hakam, la Renaissance Ezzmamra a remporté 9 victoires et enregistré 10 nuls.

À titre d’exemple, toutes proportions gardées bien sûr, c’est comme si le PSG ou la Juventus viraient Thomas Tuchel et Massimiliano Allegri pour mauvais résultats, alors qu’ils dominent largement leurs championnats respectifs. 

 

 

 

 

Par Le360sport
A
A

Tags /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Violence aveugle

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Le stade Mohammed V rouvre dans un mois

L’âge des U17 divise Fecafoot et FRMF

Les clubs inégaux face aux sanctions?

Mourinho taquine CR7 avec Messi

Un derby décisif pour la Botola

Lekjaa trouve Ahmad trop mou

Le Real prépare son retour au sommet

Trafic d’âge à la CAN U17

Azarou dans le rouge avec Lasarti

Redouane Jiyed, un habitué du derby