Filinfo

Botola

Le Raja sommé de séparer ses sections

© Copyright : DR
Kiosque360. La section football du Raja cherche à se séparer juridiquement des autres sections pour faciliter le projet de transformation en société sportive.
A
A

Le ministère de la Jeunesse et du sport vient de se prononcer sur la double requête reçue respectivement du conseil d’administration du Raja de Casablanca et du comité directeur du même club. Les deux instances ont demandé à valider le statut de Moncef Abyad, en tant que président du Conseil d’administration du Raja, et celui de Mohamed Siboub, qui est à la tête du comité directeur. Pour le ministère, il est difficile de répondre favorablement, car les demandes proviennent de deux associations distinctes appartenant au même club, le Raja. C’est en tout cas ce que rapporte le quotidien arabophone Al Akhbar dans son édition du jeudi 9 août.

Quand bien même ces associations remplissent, toutes les deux, les critères juridiques nécessaires, le département de Rachid Talbi Alami refuse de répondre favorablement à la requête des dirigeants. Ainsi, le ministère de tutelle a invité les deux associations à trouver un terrain d’entente avant de réitérer la demande. Parmi les solutions, le quotidien parle d’une fusion entre les deux associations pour n’en faire qu’une seule qui portera les couleurs du club.

Ce blocage administratif a des conséquences négatives sur le projet de transformation du club en société sportive. En effet, Mohamed Aouzal, le président de la commission temporaire en charge de la gestion du Raja de Casablanca, section football, souffre lui aussi de cette situation. Raison pour laquelle lui et d’autres responsables de la section  football cherchent à s’organiser en association mono activité et ainsi se séparer des autres sections, à l’instar de ce qui a été fait par les dirigeants du Difaa Hassani d’El Jadida. Justement, l’avantage de cette approche est d’établir une barrière entre la section football et les maux dont souffrent les autres sections, à savoir le déséquilibre financier et la gestion amateuriste.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /

Botola DHJ
Botola DHJ

Le DHJ 1ère SA du foot marocain

Botola Raja de Casablanca
Botola Raja de Casablanca

Le Raja en "vert" et contre la Fédération

Botola Société anonyme
Botola Société anonyme

Le DHJ, premier club à devenir société


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Les races n’existent pas

Cette France que nous aimons tant… haïr

Foot: l’esprit d’équipe

Et si on organisait notre propre Mondial?

les Lions encore arnaqués

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Kiosque

CR7 entame son opération séduction

Les joueurs d'Al Hoceima expulsés d'un hôtel

WAC-Al Ahly bientôt reprogrammé

Le Raja défie Vita Club et Ebola

Super Mario ballotte en faveur de l'OM

Le WAC doit battre à nouveau les Sundowns

L'axe Casa-Rabat abritera les JA 2019

Budget négatif pour la RSB de Lekjaa

Patrick Mboma tacle Seedorf et Kluivert

Jawad Ziyat futur boss du Raja?