Filinfo

Foot

On connaît la date d'Espérance-Raja

© Copyright : Raja Club Athletic
La Confédération africaine de football a fixé la date de la Supercoupe, qui opposera le Raja à l’Espérance de Tunis. Détails.
A
A

Le match très attendu entre le Raja et l’Espérance de Tunis en Supercoupe aura lieu le 20 février prochain à Doha (Qatar). C’est ce qui a été décidé ce vendredi par le patron de la CAF, Ahmad Ahmad en coopération avec son homologue au sein de la fédération qatarie de football.

Lire aussi: La CAF prend en charge le Raja en Supercoupe

C’est la première fois que la Supercoupe se joue en dehors de l’Afrique. Traditionnellement, le match se joue sur la pelouse du vainqueur de la Ligue des Champions CAF. Il est à rappeler que les Tunisiens ont contesté ce choix au début avant de céder face à un l’article 6 de la CAF, qui réserve au comité exécutif le droit de fixer un terrain neutre pour la Supercoupe.

A noter que le Qatar a offert à la Confédération Africaine de Football deux millions de dollars pour abriter cette compétition. 

 

 

 

 

 

 

Par Hajar Toufik
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot programme
Foot programme

Les affiches à ne pas manquer ce week-end

Foot Supercoupe de la CAF
Foot Supercoupe de la CAF

Espérance-Raja décalé d'un mois

Foot Mercato
Foot Mercato

Qui a fait quoi pendant le mercato?


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Voici les conditions du retour des tifos dans les stades

Tanger va-t-il éliminer le Zamalek?

Les réserves d’Infantino sur le Mondial 2030

Cristiano Ronaldo ou «Monsieur Finales»

Le mercato non prolongé cette année

La Coupe du monde des clubs au Maroc?

L’OCS ne paiera pour ses hooligans

Gerard Piqué, le futur président du Barça

La ville ocre, capitale du football mondial

Les arbitres marocains à l'heure de la high tech