Filinfo

Foot

Gianni Infantino clame son innocence

© Copyright : DR
Malgré les révélations des Football Leaks, le président de la FIFA, Gianni Infantino clame son innocence et dénonce une "attaque injuste".
A
A

Gianni Infantino ne tremble pas malgré la pression des médias. Mis en cause dans les Football Leaks pour son rôle à la Fifa comme à l'UEFA, il a tenu à répéter mercredi qu'il n'y avait "rien d'illégal ni de contraire" au code d'éthique dans ce qui lui est reproché.

Selon les révélations de Mediapart et d'un consortium de médias européens, l'UEFA, et ses deux patrons de l'époque Michel Platini et Gianni Infantino, auraient "en connaissance de cause, aidé les clubs (PSG et Manchester City) à maquiller leurs propres irrégularités, pour des raisons politiques".

Lire aussi: Voici comment Infantino a couvert la fraude de Man City

"Le fait que vous ayez un fils d'immigrés italiens président de la Fifa ne plaît peut-être pas à tout le monde", ironise l'ancien bras droit de Michel Platini à l'UEFA. "Les règlements du fair-play financier prévoient la possibilité de négociations et d'accords (avec les clubs)", explique Infantino. "Et qui est chargé de négocier et de discuter ? L'administration", donc lui, répond-il.

Lire aussi: Un avocat prend la défense d’Infantino

S'il n'y a rien d'illégal, n'y a-t-il pas violation des règles d'éthique? "Certainement pas", assure Infantino. "Non seulement il n'y a rien d'illégal mais il n'y a rien de contraire" aux règles d'éthique.

L'Italien de 48 ans est également accusé de relations troubles avec Rinaldo Arnold, un procureur suisse, sorte de conseiller de l'ombre." S'il est interdit en Suisse d'avoir des amis, je suis très heureux et très fier d'avoir Rinaldo (Arnold) pour ami. Je suis autorisé à inviter un ami à un match, je ne vois absolument pas cela comme une violation (du code d'éthique)", a ajouté Infantino.

"Il y a des questions bien plus sérieuses qui peuvent être, sont et seront étudiées par la justice et on arrivera à une juste conclusion", a conclu le président de la FIFA, qui dénonce une "attaque injuste". 

 

Par Le360 (avec AFP)
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot FIFA
Foot FIFA

Un arbitre togolais suspendu à vie pour corruption

Foot Confédération africaine de football
Foot Confédération africaine de football

Un média camerounais révèle des "magouilles" Ahmad-Lekjaa

Foot FIFA
Foot FIFA

Vers un changement de date pour la CAN?


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Violence aveugle

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Ziyech, le présent-absent à Tanger

Après le match, la bagarre à Temara

Messi absent à Tanger, c'était écrit

Même les Fennecs manquent un chef de file

Maroc-Argentine rapportera gros

Le Raja pense déjà à la saison prochaine

Le coach des U23 confiant face à la RDC

Pour le Real, c’est Mbappé ou rien

La FRMF veut éliminer les U23 congolais

Pour Al-Nassr, Amrabat est sa propriété