Filinfo

Foot

La CAF rend hommage à Kofi Annan

© Copyright : DR
L’ancien secrétaire général de l’ONU et prix Nobel de la paix, Kofi Annan, est décédé samedi en Suisse à l’âge de 80 ans. La CAF lui rend hommage.
A
A

“C’est avec une immense tristesse que j’ai appris la disparition à Berne (Suisse) de Monsieur Kofi Anan, illustre personnage de la grande histoire africaine”, a écrit le président de la Confédération Africaine de football, Ahmad Ahmad dans un communiqué.

Dans sa lettre d’hommage, le patron de la CAF nomme les qualités exceptionnelles du prix Nobel de la paix 2001, tout en rappelant ses participations aux grands rendez-vous du football africain. 

Ahmad Ahmad a également présenté ses condoléances à la famille Annan et aux autorités de la République du Ghana, patrie de l’ex-secrétaire général de l’ONU.

Par Hajar Toufik
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot CAF
Foot CAF

Qui succèdera à Mohamed Salah?

Foot Afrique
Foot Afrique

Ahmad Ahmad reconnaît la tricherie

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Quels scénarios pour la CAN au Cameroun?


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Mais pourquoi choisissent-ils le Maroc?

Les races n’existent pas

Cette France que nous aimons tant… haïr

Foot: l’esprit d’équipe

Et si on organisait notre propre Mondial?

les Lions encore arnaqués

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Kiosque

Bounou sort ses gants contre le Barça

Le Raja veut rééditer le sacre de 2003

L'AS FAR renouera avec la transhumance

Rami fait prendre des Bleus à Zemmour

Un arbitre «séquestré» à Kénitra

El Guertili poursuivi pour crimes financiers

Benabicha aux commandes du WAC?

Guendouzi voit l'avenir en bleu

Un derby au nord, un choc au centre

Exode des joueurs du MAT: le Raja blanchi