Filinfo

Foot

La valeur marchande des Lions de l’Atlas a pâti du Mondial

© Copyright : DR
Kiosque360. Après la coupe du monde en Russie et l’élimination du Maroc, les joueurs de l’équipe nationale ne séduisent plus. Ou du moins, ils sont plus recherchés par les championnats arabes que par les grosses écuries européennes.
A
A

Alors que beaucoup d’observateurs pensaient que la Coupe du monde serait un tremplin pour les joueurs de l’équipe nationale, il s’avère que c’est un peu le contraire qui s’est produit. L’élimination prématurée du onze national en Russie, après deux défaites, face à l’Iran et le Portugal, avant un match nul face à l’Espagne, n’ont pas fait les affaires des joueurs marocains. En tout cas, le quotidien Al Akhbar daté du 11 juillet explique que les internationaux qui ont représenté le Maroc cet été n’ont plus la même (haute) cote d’avant cette compétition.

Le journal prend comme premier exemple Karim El Ahmadi, ancien joueur du Feynoord, et l’un des tauliers de l’équipe nationale. Le milieu de terrain a rejoint le championnat saoudien en signant un contrat avec Al Ittihad de Djeddah. Le quotidien regrette le choix de l’ancien meilleur joueur du championnat néerlandais. En plus d’El Ahmadi, Noureddine Amrabat, la star du Mondial la mieux cotée, côté marocain, est actuellement approché par le club d’Ennasr de l’Arabie saoudite.

Le joueur de Léganes, qui évolue en première division espagnole, mais qui appartient au club de Watford en Angleterre, pourrait lui aussi choisir la même destination que son coéquipier en équipe nationale. Le club saoudien proposerait 3 millions d’euros pour rompre le contrat d’Amrabat avec Watford, mais les Anglais font de la résistance et demanderaient 6 millions d’euros pour leur ailier droit.

Le quotidien marocain prend aussi l’exemple d’Ayoub El Kaabi, pensionnaire de la RS de Berkane. Un moment pressenti en Europe, il serait sur les tablettes du Zamalek du Caire. Idem pour Hakim Ziyech, qui a été, avant l’entame de la Coupe du monde, très courtisé en Italie. L’AS Roma avait même pensé mettre 40 millions d’euros, avant de tout arrêter après son rendement plutôt décevant lors des trois matchs qu’il a joués en Russie.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Lions de l'Atlas
Foot Lions de l'Atlas

Maroc-Comores, à quoi joue la CAF?

Foot Lions de l'Atlas
Foot Lions de l'Atlas

Quand se jouera Maroc-Comores?

Foot Lions de l'Atlas
Foot Lions de l'Atlas

Classement FIFA: le Maroc grignote une place


1 commentaires /

  • Farid
    Le 11 Jul. 2018 à 07h54
    Je ne sais pas pour les joueurs expérimentés mais pour les jeunes comme El Kaabi ce serait une erreur de partir dans un championnat arabe. Il pourrait encore attendre la CAN et voir sa côte monter. Quelle différence de niveau entre le championnat marocain et un autre championnat arabe. Aucune. A part son salaire immédiat qui va augmenter, c'est sa carrière qu'il va enterrer. Pour les autres joueurs comme Zyech le même raisonnement peut être appliqué dans une moindre mesure. Il peuvent progresser dans un championnat européen. Il faut qu'ils soient patients sauf pour les très "âgés".
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Mais pourquoi choisissent-ils le Maroc?

Les races n’existent pas

Cette France que nous aimons tant… haïr

Foot: l’esprit d’équipe

Et si on organisait notre propre Mondial?

les Lions encore arnaqués

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Kiosque

Un derby au nord, un choc au centre

Exode des joueurs du MAT: le Raja blanchi

La RSB doit planter deux buts au Vita Club

Le nouveau record de Lionel Messi

Guendouzi préfère être coq que Lion

Un demi-millier de litiges soumis à la FRMF

Sektioui joue sa dernière carte au WAC

Les titres anglais tirent sur City

L’effet Ziyat se fait déjà ressentir au Raja

Les tickets WAC-Sétif acquis au forceps