Filinfo

Foot

Le Japon peut-il créer la surprise?

© Copyright : DR
Surprenants vainqueurs de la Colombie, les Japonais d'Akira Nishino ont montré une intensité rare en même temps que leurcombativité et leur discipline tactique. Cet après midi ils affrontent le Sénégal pour la première place du groupe H.
A
A

Les Colombiens n'en sont toujours pas revenus. Rien ne s'est passé commé prévu dans leur duel face aux coéquipiers de Shinji Kagawa lors du premier match de poule. Cueillis à froid par une expulsion précoce suivie d'un penalty transformé par l'ancien joueur de Manchester United, les coéquipiers de Falcao n'ont cessé de courir derrière les Japonais qui ont bien profité de la situation. Mais qu'est ce cette sélection a dans le ventre?

Pour Jacky Bonnevay, ancien entraîneur adjoint de Vahid Halilhodzic (celui qui a qualifié le Japon avant d'être viré en Avril), "ils ont d'abord été chanceux, les circonstances du match leur ont été favorables. Le joueur (Carlos Santos) expulsé au bout de 3 minutes leur a permis de jouer un match entier à 11 contre 10."

Le profil exposé par les Samouraïs Blue est cependant salué par Bonnevay: "Nishino a fait une équipe très offensive, très ambitieuse. Vahid avait l'habitude de sécuriser un peu plus, notalmment au milieu du terrain. Là, le Japon a évolué avec 5 joueurs à vocation offensive." Nishino, ancien directeur technique national est celui qui a remplacé le Bosnien Halilhodzic au pied levé, 2 mois avant le début de la compétition.

Dans cette rencontre, les Colombiens ont donné le sentiment de souffrir face à l'intensité imposée par les hommes de Nishino. Pour Bonnevay, cela fait partie du plan de travail japonais: "À la mi-temps il leur a été demandé de profiter de leur supériorité numérique pour faire la décision". Avec succès.

Alors que la Pologne et la Colombie étaient les favoris du groupe G, le Sénégal et le Japon ont joué les trouble fête lors de la première journée du groupe H. Le 60ème mondial vise légitimement les huitièmes de finale. Mais les Japonais en sont-ils capables? "Ce serait un exploit" nous explique Jacky Bonnevay. "Ils ne l'ont fait que deux fois en 2002 et 2010. L'objectif numéro un c'est de passer le premier tour. Se qualifier pour la Russie n'avait rien d'extravagant pour une sélection présente en Coupe du Monde depuis 24 ans."

Buteurs face aux Cafeteros, Kagawa et Osako, tout comme Honda et Okasaki sont les stars de la sélection Nippone. A suivre aujourd'hui dans un super duel pour la première place face aux Lions de la Teranga à 16H.

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Barack Obama: les Bleus “ne ressemblent pas tous à des Gaulois”

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Vidéo. Macron en feu dans les vestiaires

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Zidane félicite enfin l'équipe de France


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Les races n’existent pas

Cette France que nous aimons tant… haïr

Foot: l’esprit d’équipe

Et si on organisait notre propre Mondial?

les Lions encore arnaqués

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Kiosque

RSB-Al Masry, sans Ayoub El Kaabi

Le Raja en déplacement périlleux à Abidjan

L'Angleterre veut le Mondial 2030

Ouvriers de Qatar 2022, un souci mondial

Le WAC vise la tête du groupe C

Le DHJ de Talib défie le Sétif de Taoussi

La FIFA interdit les retards de salaires

Le Real, c'est l'Eden pour Hazard

La Maroc s'en sort avec une médaille d'or

Le MAT tourne la page Abroun