Filinfo

Foot

Les fans d’Antalyaspor jettent des dollars sur Eto’o

© Copyright : DR
Les supporters d’Antalyaspor n’ont toujours pas digéré le départ de Samuel Eto’o à Konyaspor. Lors du match de ce dimanche, les fans d’Antalya ont réservé un accueil très particulier à leur ancienne star camerounaise.
A
A
Les supporters d’Antalyaspor ont réservé un accueil très spécial à leur ancienne star et meilleur buteur de l’histoire du club, Samuel Eto’o. 
 
La vedette camerounaise et Konyaspor croisaient le fer avec Antalyaspor à l’occasion de la 29 journée de la SuperLig. Les fans d’Antalya ont sauté sur l’occasion pour faire passer plusieurs messages à Samuel Eto’o.

D’abord une banderole: «Bienvenue en enfer Eto’o».

Ensuite, envoi de faux dollars pour lui reprocher son départ vers Konyasport.

Qui aime bien châtie bien...

Par Kebir Bhyer
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Mercato
Foot Mercato

Vidéo. Eto'o, nouveau chouchou du Qatar

Foot Mercato
Foot Mercato

Nouvelle aventure pour Samuel Eto’o

Foot Mercato
Foot Mercato

Samuel Eto'o libre comme l'air


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Mais pourquoi choisissent-ils le Maroc?

Les races n’existent pas

Cette France que nous aimons tant… haïr

Foot: l’esprit d’équipe

Et si on organisait notre propre Mondial?

les Lions encore arnaqués

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Kiosque

Trois clubs sans stade fixe

Oussama Idrissi prochain Lion de l’Atlas?

Diego Simeone piste un gardien marocain

Les vérités de Luka Modric

Zakaria Hachimi passera l'hiver à l'AS FAR

Le FUS revalorise ses anciens joueurs

Lekjaa fait faux bond aux Lions de l'Atlas

Schumacher, tel père tel fils?

Les 15 secondes qui ont sauvé les Lions

La Fédération comorienne risque gros