Filinfo

Foot

Lions de l’Atlas: un Onze remanié pour affronter le Portugal

© Copyright : DR
Kiosque360. Après la cruelle défaite (1-0) des Lions de l’Atlas face à l’Iran, le sélectionneur national Hervé Renard compte bien procéder à quelques changements dans l’effectif qui entamera la rencontre, mercredi, contre le Portugal. Un match déjà crucial pour l’équipe nationale.
A
A

Plus que vingt-quatre heures nous séparent de la deuxième rencontre des Lions de l’Atlas, mercredi contre le Portugal. Un match lors duquel Hervé Renard compte apporter quelques changements dans le onze de départ, après la défaite cruelle contre l’Iran, vendredi dernier, rapporte le quotidien Al Akhbar du mardi 19 juin. Des modifications dans l’effectif motivées par le retour de blessure de Nabil Dirar, mais aussi pour remplacer certains joueurs qui n’ont pas été à la hauteur contre l’Iran.

C’est ainsi que nos confrères rapportent que le latéral droit de l’équipe nationale, Nabil Dirar, fera partie du onze de départ du Maroc après s’être remis de sa blessure. Une blessure qu’il avait contractée lors d’un match de son équipe Fenerbace, et qui l’avait éloigné des terrains jusqu’à aujourd’hui puisqu’il a manqué tous les matchs de préparation des Lions de l’Atlas ainsi que le match contre l’Iran.

Le retour de Dirar n’est pas le seul changement qu’apportera Hervé Renard dans l’effectif qui jouera contre les coéquipiers de Cristiano Ronaldo. On apprend ainsi que l’attaquant de la RS Berkane, Ayoub El Kaabi, pourra entamer le match contre le Portugal sur le banc, après sa performance mi-figue, mi-raisin contre l’Iran. Nos confrères arabophones s’attendent à voir Khalid Boutaib reprendre sa place de titulaire dans l’attaque marocaine, après l’avoir perdue lors des matchs de préparation.

Par Fayçal Ismaili
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Chronique
Foot Chronique

Foot: l’esprit d’équipe

Foot Argentine
Foot Argentine

Javier Mascherano met un terme à sa carrière internationale

Foot Mondial 2018
Foot Mondial 2018

Mondial 2018: Et si la "Bleu ciel" était une bonne affaire pour les Bleus?


2 commentaires /

  • défaitiste
    Le 20 Jun. 2018 à 09h15
    je me disais qu'avec l'esprit de guérrier qu'ils avaient rien ne pouvait nous arreter à part nous même ... et j'avais bien raison, on s'est éliminé tous seuls :)
  • Ragi Hakim
    Le 19 Jun. 2018 à 12h50
    Il faut des guerriers avec un esprit combatif (fighting spirit), des joieurs qui se battent sur chaque ballon comme des morts de faim, réalistes et qui ne gâchent aucune des occasions qui se présentent. Ils doivent se battre sur tous les ballons aériens, remporter les duels et les contres, occuper tous les espaces. Être audacieux. Après, peu importe le résultat. En cas de défaite (à Dieu ne plaise) Ils auront accompli l'essentiel et perdu avec honneur.
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Les races n’existent pas

Cette France que nous aimons tant… haïr

Foot: l’esprit d’équipe

Et si on organisait notre propre Mondial?

les Lions encore arnaqués

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Kiosque

RSB-Al Masry, sans Ayoub El Kaabi

Le Raja en déplacement périlleux à Abidjan

L'Angleterre veut le Mondial 2030

Ouvriers de Qatar 2022, un souci mondial

Le WAC vise la tête du groupe C

Le DHJ de Talib défie le Sétif de Taoussi

La FIFA interdit les retards de salaires

Le Real, c'est l'Eden pour Hazard

La Maroc s'en sort avec une médaille d'or

Le MAT tourne la page Abroun