Filinfo

Foot

Lord Gareth Southgate

© Copyright : DR
Désigné intérimaire et souvent critiqué par la presse anglaise, Gareth Souhgate réalise un parcours sans faute au Mondial russe avec The Three Lions. Sa cote de popularité grimpe de jour en jour.
A
A

Gareth Southgate a débuté sa carrière de coach dans le club de Middlesbrough où il était joueur. Plus tard, il se voit confier le poste d’entraîneur de l’Équipe Nationale des espoirs en 2013. En 2016 Southgate est désigné sélectionneur des Three Lions en intérim, avant d'être pérennisé à ce poste. Ce soir, Il pourrait devenir le deuxième sélectionneur à qualifier l’Angleterre pour une finale de Coupe du Monde.

Il a pris la suite de Sam Allardyce, contraint à la démission après son implication avérée dans un scnadale lié aux tranferts. Big Sam ne sera resté que deux mois à la tête de la sélection anglaise.

En Angleterre la presse est très influente en ce qui concerne les Three Lions. Les prédécesseurs de Southgate en savent quelque chose. Si Sam Allardyce, a été piégé par le Daily Telegraph, Sven-Göran Eriksson et Roy Hodgson ont fait l’objet de plusieurs critiques à la suite de prestations modestes de la sélection.   

Il a souvent été reproché à Gareth Southgate son manque d’expérience ou de charisme pour redonner aux Three Lions une place de choix sur l’échiquier international. Personne ne croyait en lui.

Mais par un travail méticuleux, par son intelligence, par l’installation d’une confiance au sein du groupe, l’homme au gilet a pu poser sa patte et imposer ses idées. Un style basé sur la collectivité, non les individualités et les stars qui se voient plus grandes que les autres. Et ce malgré la présence d'un joueur hors normes, le buteur Harry Kane:  “Auparavant, l’Angleterre n’avait d’équipe que le nom, une collection de stars comme David Beckham et Wayne Rooney, alors qu’avec Southgate, l’Angleterre est débarrassée des joueurs à gros ego”, écrit The Guardian

Southgate joue ce soir contre la Croatie une qualification pour la finale du Mondial 2018, une manière pour lui de graver son nom à jamais dans l’histoire du football anglais. En cas de succès, il est déjà prévu l'érection d'une statue à son effigie. Rien que ça.

Par Kamal Mountassir
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Economie
Foot Economie

Combien a rapporté le Mondial à la Russie?

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Koscielny, l'homme qui souhaitait le malheur des Bleus

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Combien nous a coûté la Coupe du monde russe?


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

L'enfer du décor. Talib et le DHJ: ces dirigeants ingrats!

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Kiosque

Un week-end avec plusieurs finales

Naciri-Girard, place au duel juridique

Le Maroc n'a jamais battu le Cameroun

Dembélé, un mauvais locataire

Les coachs continuent à défiler au WAC

Sale temps pour les entraîneurs en Botola

Azaro risque gros en Egypte

Une femme de TV à la tête du foot anglais

Idrissi est Lion, reste l’aval de la FIFA

Un rythme effréné attend les clubs marocains