Filinfo

Foot

Messi, la drogue dure de l’Argentine

© Copyright : DR
Kiosque360. Un hat trick, une qualification in extremis au mondial russe et un déluge d’insultes à la presse argentine… Léo Messi a réussi tout seul à éviter à son pays une humiliation historique. Mais pourra-t-il dans quelques mois, prendre la place de Maradona.
A
A

«Ne pas aller au Mondial aurait été dramatique. L’Argentine ne méritait pas cela, le groupe ne méritait pas cela». Ce sont les paroles de Léo Messi après la victoire contre l’Équateur (3-1), rapporte Sofoot du 12 octobre. Survoltée, la Pulga a sorti l’Albiceleste du gouffre et lui a évité le cauchemar de ne pas se qualifier au Mondial. Un spectre vécu comme un drame au pays du tango dont la presse s’est déchainée sur la sélection. En guise de réponse, Messi a interdit aux joueurs d’utiliser leurs portables. Objectif : se parler, s’écouter pour gagner.

Et il aura raison, puisque le jour du match, il était au four et au moulin, même si les choses ont très mal commencé, puisque l’Équateur a ouvert la marque à la 39e seconde. De quoi réveiller la bête qui va dérouler un match qui frôle la fiction et fini par planter un triplé. Dans le vestiaire, les joueurs font la fête et insultent au passage la presse argentine.

«Clairement, le quintuple Ballon d’or devient une drogue dure pour l’Argentine. Et autant dire que l’addiction est désormais beaucoup trop forte», précise Sofoot, puisque le joueur devient ainsi le co-meilleur buteur de l’histoire des qualifications en zone Amsud avec Luis Suárez (21 buts chacun).

En Argentine et dans le reste du monde, cette victoire a réveillé l’interminable débat sur le meilleur joueur de l’histoire. Diego Maradona avait remporté à lui seul le Mondial 1986, ce que n’a pas encore fait Messi, aussi génie soit-il. Mais ce dernier se retrouve dans la même configuration que Maradona avant le mondial de 1986. Celle d’un crack entouré de bras cassés.

Enfin, Sofoot indique, le coach Jorge Sampaoli dispose de huit mois pour hausser le niveau des joueurs qui entourent son numéro 10.

Par Fayçal Ismaili
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Espagne
Foot Espagne

Exclu360: la Supercoupe à Tanger... sans Messi!

Foot Argentine
Foot Argentine

Entre l'Argentine et Sampaoli, c'est fini

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Vidéo. Accrochage entre Brésiliens et Argentins après la sortie de la Seleçao


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Les races n’existent pas

Cette France que nous aimons tant… haïr

Foot: l’esprit d’équipe

Et si on organisait notre propre Mondial?

les Lions encore arnaqués

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Kiosque

RSB-Al Masry, sans Ayoub El Kaabi

Le Raja en déplacement périlleux à Abidjan

L'Angleterre veut truster le Mondial 2030

Ouvriers de Qatar 2022, un souci mondial

Le WAC vise la tête du groupe C

Le DHJ de Talib défie le Sétif de Taoussi

La FIFA interdit les retards de salaires

Le Real, c'est l'Eden pour Hazard

La Maroc s'en sort avec une médaille d'or

Le MAT tourne la page Abroun