Filinfo

Foot

Mondial 2018: le Maroc éliminé, mais sans démériter

© Copyright : DR
Kiosque360. Les coéquipiers de Medhi Benatia se sont inclinés une seconde fois dans cette Coupe du Monde, ce mercredi contre le Portugal, par la plus petite des marges. Une défaite particulièrement amère car les Marocains, sans démériter, sont éliminés.
A
A

Les Lions de l’Atlas se sont bien battus ce mercredi contre le Portugal, lors de leur deuxième rencontre de Coupe du monde. Un match perdu par les Marocains (1-0) malgré les nombreuses occasions obtenues par les coéquipiers de Hakim Ziyech. Une défaite donc synonyme d’élimination, mais «une élimination honorable», comme le titre sur toute la largeur de sa Une le journal Assabah du jeudi 21 juin.

Les joueurs de l’équipe nationale ont en effet dominé la majeure partie de cette rencontre mais n’ont pas réussi à faire trembler les cages portugaises, malgré le taux de possession de balle supérieur à celui des coéquipiers du quintuple Ballon d’or, Cristiano Ronaldo. Une domination qui aura finalement été stérile. Les Portugais, eux, n’ont pas perdu de temps puisqu’ils ont plié la rencontre dès l’entame de jeu, à la troisième minute, grâce à une tête de l’inévitable CR7.

Un but évitable si Marouane Da Costa, qui a remplacé Romain Saïss lors de cette rencontre, n’avait pas raté son marquage sur le redoutable buteur du Real Madrid. A sa décharge, une faute de Pepe qui l’a bousculé sans que l’arbitre n’intervienne.

Mais si les joueurs marocains ont perdu le match, leurs compatriotes sur les gradins ont largement dominé les débats contre les supporters lusitanien, donnant ainsi de la voix jusqu’au coup de sifflet final.

Par Fayçal Ismaili
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Combien nous a coûté la Coupe du monde russe?

Foot Paris sportifs
Foot Paris sportifs

22 millions de dollars sur Maroc-Espagne!

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Exclu360. Anelka: "les Lions méritaient beaucoup mieux"


1 commentaires /

  • Pragmacom
    Le 20 Jun. 2018 à 22h02
    Rideau. Merci aux Lions pour leur prestation lors de ce match. L'élimination était inéluctable depuis leur confrontation avec les Iraniens. Les 2 matches ont montré l'inéfficacite criante de notre attaque. Ne réussir aucun goal sur 15 tirs pendant que les Portugais ont marqué 1 but
    sur 2 tirs cadrés pour 4 tirs en tout est très éloquant. La domination stérile épuise le corps et et tend les nerfs. C'e ne sont pas les défenseurs comme Benatia qui doivent monter pour tenter de marquer. En le faisant, faute de véritables attaquants, non seulement ils s'exposent aux contre-attaques meurtrières de l'adversaire, mais ils sont inéfficaces car naturellement pas formés à cette fonction.
    Il faudrait donc, dès à présent, penser à une stratégie à long terme, pour bâtir avec une autre génération de jeunes, une équipe crédible selon les standards internationaux. L'Iran, pourtant isolé diplomatiquement semble avoir adopté une stratégie gagnante, même si à ce stade de la coupe, je ne sais pas encore s'ils se qualifient pour le 2e tour.
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Mais pourquoi choisissent-ils le Maroc?

Les races n’existent pas

Cette France que nous aimons tant… haïr

Foot: l’esprit d’équipe

Et si on organisait notre propre Mondial?

les Lions encore arnaqués

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Kiosque

Guendouzi préfère être coq que Lion

Un demi-millier de litiges soumis à la FRMF

Sektioui joue sa dernière carte au WAC

Les titres anglais tirent sur City

L’effet Ziyat se fait déjà ressentir au Raja

Les tickets WAC-Sétif acquis au forceps

Neuf joueurs du MAT portés disparus

Pérez veut une finale contre le Barça

Le Mondial moins coûteux que la Botola

Le boxeur Aït Moussa tué par le laxisme