Filinfo

Foot

Mondial 2018: Nabil Dirar sera-t-il présent face à l'Iran?

© Copyright : Le360Sport
Ce matin à Voronej, camp de base des Lions de l'Atlas en Russie, Nabil Dirar s'est entraîné normalement avec ses partenaires. Le joueur de Fenerbahce semble remis de sa blessure au mollet. Jouera-t-il contre l'Iran?
A
A
Les Lions sont partis à 24 en Russie en prévision d'un éventuel forfait de Nabil Dirar. En effet, Hervé Renard a choisi d'emmener avec lui le défenseur latéral polyvalent d'Amiens, Oualid El Hajjam au cas où Dirar ne serait pas apte à disputer le Mondial.

Le joueur de Fenerbahce, blessé au mollet depuis le début du stage, a dû attendre avant de pouvoir rejoindre ses coéquipiers dans une séance d'entraînement collectif. Pendant sa convalescence, Dirar a multiplié les séances individuelles pour ne pas perdre les acquis de sa saison turque, et réathlétiser son mollet.

Ce matin, il a effectué tous les exercices, même les oppositions, sans montrer le moindre signe d'appréhension. Ce qui conduit à se demander si ce cadre des Lions de l'Atlas pourra tenir sa place vendredi pour l'ouverture du groupe B face au Team Melli iranien? Le sélectionneur national ne devrait pas tarder à répondre à cette interrogation.

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Falcao retrouve son flair, la Colombie élimine la Pologne

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Mondial 2018. Pourquoi la VAR ne rend pas la justice

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Vidéo: la folie du Mondial enflamme Moscou


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Corner. Task Force, tu ne tueras point!

Ce n’était pourtant qu’un match de foot

P’tit-pont. Mondial: le bonheur des quarts

Maroc 2026: le spot de la honte!

Hors jeu. Foot, c’est la guerre!

Kiosque

Mondial maroco-algérien? El Khalfi évasif

L'autocritique et la confiance de Dirar

Le FC Bâle intéressé par Ahaddad

La barbichette porte-bonheur de CR7

Le Maroc a gagné une équipe d’avenir

Les lions ont stressé le président portugais

Ça se gate entre Benatia et Hadji

Lions de l'Atlas: autopsie d'une élimination

Mondial 2030: Le Maroc en solo?

120 millions de dirhams pour le Mondial russe