Filinfo

Foot

Mondial 2026: le Maroc peut créer la surprise

© Copyright : DR
Kiosque360. Les dossiers des deux candidats à l'organisation du Mondial 2026, le Maroc et le trio nord-américain (Etats-Unis-Canada-Mexique) seront départagés dans quelques heures à Moscou. Le Maroc semble en mauvaise posture, mais une surprise n’est pas à exclure.
A
A

Le 13 juin est enfin là. Les yeux du monde entier sont rivés sur Moscou où se déroule, ce mercredi, le vote pour désigner le pays qui organisera la Coupe du monde 2026. Pour gagner, le candidat doit arracher 104 voix sur les 207 pays représentés au sein de la Fifa.

À en croire Al Ahdath Al Maghribia du 13 juin, d’autres scénarios peuvent être envisagés. En cas d’égalité des voix par exemple, le pays organisateur sera celui qui a été le mieux noté par la Task Force, en l’occurrence le trio nord-américain qui a eu la note de 4/5 contre 2,7 pour le Maroc.

La réunion de la Fifa commencera par une présentation de 15 minutes du dossier américain, avant que la délégation marocaine ne défende le sien. Par la suite, les représentants des autres pays auront droit à plus d’explications sur tel ou tel point du dossier avant de procéder au vote final.

Selon Al Ahdath, le président de la Fifa, Gianni Infantino, a montré un grand enthousiasme pour la candidature nord-américaine qui a miroité des gains financiers stratosphériques, estimés à plus de 14 milliards de dollars. Le quotidien en donne pour preuve, la présence constante du président de la FIFA aux réunions organisées par la Conmebol dans le but d’obtenir l’adhésion des pays de l’Amérique du Sud au projet nord-américain.

Mais le Maroc n’est pas resté les bras croisés, puisque le duo Elalamy et Lekjaa ont tenu plusieurs réunions avec l’Union des fédérations européennes groupés au sein de l’UEFA. Alors que le président de la CAF, Ahmad Ahmad se démène comme un fou pour imposer une discipline de vote au sein des fédérations africaines.

Enfin, le président de la Fédération française de football (FFF), Noël Le Graët, a ouvertement réitéré son soutien total au Maroc: «J'ai présenté une nouvelle fois la position de la France et les rapports amicaux que nous avons avec le Maroc, comme avec la plupart des pays africains. En disant que c'était peut-être le moment de rendre à l'Afrique ce qu'elle a donné au football européen», a-t-il déclaré.

Par Fayçal Ismaili
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

La Toile fustige l’hypocrisie d’Al-Sheikh

Foot Mondial 2026
Foot Mondial 2026

Vidéo. Trump veut changer le nom du football

Foot FIFA
Foot FIFA

Mondial 2026, la grande illusion?


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Mais pourquoi choisissent-ils le Maroc?

Les races n’existent pas

Cette France que nous aimons tant… haïr

Foot: l’esprit d’équipe

Et si on organisait notre propre Mondial?

les Lions encore arnaqués

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Kiosque

Une 5e journée de Botola étalée sur 3 jours

Le Maroc combatif aux JO de Buenos Aires

Boussoufa exige 30 MDH pour être Wydadi

Antonio Conté à la rescousse du Real?

Le match Raja-Enyimba aura-t-il lieu?

Les Lions piétinent, la FRMF s'inquiète

Ça se gâte entre Fathi Jamal et les Verts

Neymar compte revenir au Barça

Raouraoua fait un cadeau à l'ESS contre le WAC

La CAN 2019 tend la main aux Lions de l'Atlas