Filinfo

Foot

Sétif sur la liste Rouge

© Copyright : DR
Le WAC est opposé à l'ES Sétif, ce soir, en quarts de finale de la Ligue des Champions. Mais à quoi les Rouges doivent-ils s'attendre ?
A
A

Le Wydad de Casablanca affronte l’ES Sétif en quarts de finale aller de la Ligue des Champions, aujourd’hui à 20 heures au stade du 8-mai 1945 à Sétif. Grand derby maghrébin et choc sans pitié en perspective.

Un club mythique
L’ES Sétif a tiré son épingle du jeu en finissant deuxième dans un groupe qui comptait le TP Mazembe (vainqueur de la dernière Coupe de la CAF), le MC Alger et notre DHJ national. Bilan, 2 victoires, 2 nuls et 2 défaites pour les Blanc et Noir. Contre 3 victoires et 3 nuls (tous à l’extérieur) pour les Rouges.

Fondé en 1958, l’ESS est considérée comme un des grands d’Algérie. Il a remporté le titre de champion à 8 reprises, la Coupe nationale locale tout autant de fois, et la Supercoupe deux fois. Sur le plan continental, les Sétifiens ont glané deux Ligue des Champions (1988 et 2014) et une Supercoupe de la CAF (2015).

Ils ont surtout gagné deux Ligue des Champions arabes, dont une au nez et à la barbe du WAC en 2008.

L’homme à abattre
L’ESS a un homme fort, une star, un buteur invétéré qui y est pour beaucoup dans sa première place actuelle en Ligue 1 algérienne. El Habib Bouguelmouna, 29 ans, a sauvé les siens face au CR Belouizdad, lundi, en marquant un super doublé et il a surtout marqué contre le DHJ en phase de poules de la LDC, à l’aller comme au retour. En tout, l’ancien avant-centre de l’USMBA a marqué 6 buts depuis le début de la saison.

L’autre élément dangereux de l’ESS, c’est Rachid Taoussi. L’ancien sélectionneur national connaît bien le football marocain: "J'ai déjà battu le WAC sur le score de 3-0 quand j'étais entraîneur du Raja", a récemment déclaré Taoussi qui affirme que les Rouges sont moins forts depuis le départ de Benzarti. Le WAC a quand même fini premier de son groupe de LDC malgré le départ du coach tunisien.

Son expérience et sa confiance, suffiront-elles à faire plier le champion en titre? Le Wydad sera-t-il aussi efficace que face à l’USMA? Le club algérois avait été éliminé par les Rouges, la saison écoulée en demi-finale de la LDC. Et, comme pour l’ESS, le match retour se jouait à la maison. 

De plus, l’arbitre de la rencontre n’est autre que le Gabonais Arnaud Otogo-Castane. Il est connu au Maroc pour avoir arbitré le malheureux quart de finale de la CAN 2017 qui a opposé les Lions de l’Atlas aux Pharaons de Mohamed Salah (défaite 1-0). L'histoire ne se répète pas mais elle bégaye. Reste à savoir dans quel sens ce soir...

 

 

 

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Egypte
Foot Egypte

Azaro menacé de lourdes sanctions par Al Ahly

Foot ultras
Foot ultras

Les fans casablancais dans le top 30 mondial

Foot Algérie
Foot Algérie

Taoussi poussé vers la sortie?


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

L'enfer du décor. Talib et le DHJ: ces dirigeants ingrats!

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Kiosque

Un week-end avec plusieurs finales

Naciri-Girard, place au duel juridique

Le Maroc n'a jamais battu le Cameroun

Dembélé, un mauvais locataire

Les coachs continuent à défiler au WAC

Sale temps pour les entraîneurs en Botola

Azaro risque gros en Egypte

Une femme de TV à la tête du foot anglais

Idrissi est Lion, reste l’aval de la FIFA

Un rythme effréné attend les clubs marocains