Filinfo

Foot

Vidéo. Espagne-Angleterre: un match à haut risque

© Copyright : DR
Ce soir, les yeux seront rivés sur le stade Benito Villamarín de Séville qui abrite le choc de la 4e journée de la Ligue des Nations entre l'Espagne et l'Angleterre. Cette rencontre a été placée à "haut risque" par les autorités espagnoles.
A
A

L'Espagne reçoit l'Angleterre, ce soir, dans le cadre de la 4e journée de la Ligue des Nations. Un choc qui a été placé à "haut risque" par les autorités espagnoles suite aux débordements des supporters anglais dimanche à Séville. Les policiers ont été contraints d'intervenir face à plusieurs dizaines de supporters qui lançaient des projectiles et ont dégradé le bien public.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les médias espagnols n'ont fait état d'aucun blessé, ni d'aucune arrestation. Pour sa part, la Fédération anglaise n'a pas tardé à réagir: "Nous condamnons les comportements inacceptables observés à Séville. Nous demandons à ceux qui suivent l'équipe de respecter nos hôtes et d'agir de manière responsable. La FA aidera à identifier les personnes impliquées", a déclaré le porte-parole de FA à Reuters. Selon les informations de la presse espagnole, 3000 fans anglais ont fait le déplacement pour suivre ce match

 

 

Par Kebir Bhyer
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Economie
Foot Economie

Qui sont les joueurs les plus chers de Liga?

Foot Espagne
Foot Espagne

Lionel Messi bientôt au FC Andorre?

Foot Football
Foot Football

Après la Coupe Davis, Piqué s'offre un club de foot


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Voici les conditions du retour des tifos dans les stades

Tanger va-t-il éliminer le Zamalek?

Les réserves d’Infantino sur le Mondial 2030

Cristiano Ronaldo ou «Monsieur Finales»

Le mercato non prolongé cette année

La Coupe du monde des clubs au Maroc?

L’OCS ne paiera pour ses hooligans

Gerard Piqué, le futur président du Barça

La ville ocre, capitale du football mondial

Les arbitres marocains à l'heure de la high tech