Filinfo

Foot

PSG: Ben Arfa demande le numéro de l'émir du Qatar et se fait écarter du groupe

© Copyright : DR
Kiosque360. Si Unai Emery a écarté Hatem Ben Arfa du groupe, c’est parce que le gaucher a demandé le numéro personnel de l’Émir Tamim Al-Thani, propriétaire du PSG. Nasser Al-Khelaïfi n’a pas beaucoup apprécié visiblement.
A
A

Hatem Ben Arfa n’a pas été l’élément le plus important de l’effectif du PSG durant la saison passée, et il semblerait que la saison prochaine ne sera pas différente. En tout cas, l’ancien Niçois a été écarté du groupe parisien qui est en stage de présaison. Une punition qui n’est pas seulement justifiée par ses performances sportives, selon le Journal Du Dimanche paru ce dimanche 16 juillet. L’hebdomadaire rapporte que le gaucher est sanctionné par Nasser Al-Khelaïfi pour l’avoir rabaissé devant l’Émir Tamim Al-Thani, le propriétaire du club. Le joueur aurait eu le courage de demander le numéro de téléphone direct de l’Émir.

L’histoire remonte, selon le JDD, au 4 avril lors du match PSG-Guingamp (4-0) que Tamim Al-Thani était venu voir depuis les gradins. L’Émir est venu rencontrer l'effectif parisien, quand Ben Arfa a décidé de lui demander son numéro personnel précisant qu’Al-Khelaïfi refuse de lui répondre depuis plusieurs mois. En porte à faux devant son grand patron, le président du PSG n’a pas du tout apprécié le courage du joueur. C’est à cet instant que Nasser Al-Khelaïfi a mis une croix sur le gaucher. Le JDD précise que le jeune président parisien a demandé directement à l’entraîneur Unai Emery de ne plus retenir le joueur dans son groupe. “Une consigne parfaitement respectée puisque le joueur n'est plus apparu sur une seule feuille de match depuis»”, commente Eurosport qui reprend l’information dans un article publié ce 16 juillet.

Le site internet estime que c’est cette sanction qui justifie toutes les vidéos, les citations et les photos que le joueur publie sur les réseaux sociaux. Comme cette fameuse citation de Martin Luther King, “une injustice commise quelque part est une menace pour la justice dans le monde entier”. Ben Arfa, à qui il reste un an de contrat encore, est dans l’obligation se trouver un terrain d’entente avec Antero Henrique, le nouveau directeur sportif du PSG. Mais le club, serait prêt à le laisser partir sous d’autres cieux.

Par Fayçal Ismaili
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Mercato
Foot Mercato

Mercato. Javier Pastore se rapproche de l'AS Rome

Foot Insolite
Foot Insolite

Image du jour. Daniel Alves retourne sur les bancs de l'école

Foot Neymar
Foot Neymar

Neymar au Real: «Ce ne sont que des bêtises»


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Corner. Task Force, tu ne tueras point!

Ce n’était pourtant qu’un match de foot

P’tit-pont. Mondial: le bonheur des quarts

Maroc 2026: le spot de la honte!

Hors jeu. Foot, c’est la guerre!

Soyons réalistes, demandons un miracle!

Kiosque

Le Maroc a gagné une équipe d’avenir

Les lions ont stressé le président portugais

Ça se gate entre Benatia et Hadji

Lions de l'Atlas: autopsie d'une élimination

Mondial 2030: Le Maroc en solo?

120 millions de dirhams pour le Mondial russe

Mondial 2018: le Maroc sort la tête haute

Mondial 2018: la VAR fait polémique

Ahadad officiellement au Zamalek

Portugal-Maroc, à quitte ou double