Filinfo

Foot

CHAN 2018: une perche à saisir pour Achraf Bencharki

© Copyright : DR
Le Championnat d'Afrique des Nations 2018 sera une aubaine pour les 23 botolistes qui y prendront part. Un certain Achraf Bencharki aura, lui, tout à gagner. Peut-il porter sa sélection lors de ce grand rendez-vous?
A
A

2017 lui a été toute acquise. À 23 ans, il remporte le doublé Botola-Ligue des Champions avec le Wydad, devient international marocain en jouant les dernières minutes du brulant choc Côte d’Ivoire-Maroc (0-2) et s’attirent de nombreux prétendants.

Achraf Bencharki, c’est 9 buts et 8 passes décisives toutes compétitions confondues, une facilité déconcertante avec les petites espaces, des appels incessants et de l’altruisme dans le dernier carré.

Sauveur du WAC en C1, le joueur a affolé l’Europe. Anderlecht (Belgique), Bordeaux, Marseille, Nice (France), le Sporting (Portugal), tous souhaitent attirer le feu follet du club de Casablanca. Mais la direction du WAC ne veut pas céder sa pépite dénichée au Moghreb de Fes.

L’ailier originaire de Taza a ensuite connu un retour brutal à la réalité. Avec le WAC qui perd dès son entrée en scène en Coupe du Monde des clubs (Quarts de finale contre les Mexicains de Pachuka) et s’incline également au match de classement. Le séjour des Rouges aux Emirats, ou la compétition a lieu leur a permis certes de gouter au plus haut niveau, mais le constat de leur périple est consternant.

De retour au Maroc, les Wydadis se retrouvent à jouer environ 2 matchs par semaine et le succès était rarement au rendez-vous. Résultat: les Rouges sont classés 12es avec 16 points à leur compteur et 14 matchs joués.

La situation de son club ne le laisse surement pas indifférent. Auteur d’une saison quasi parfaite, le joueur a une chance de sauver l’honneur: le CHAN!

Retenu dans la très select liste des 23 de Jamal Sellami, Achraf Bencharki sera associé à certains des meilleurs attaquants de la Botola tels Ayoub El Kaabi (RSB), Zakaria Hadraf (RCA) ou encore Ahmad Hamoudane (IRT). Bencharki jouera donc à domicile, avec des botolistes qu’il côtoie en équipe nationale depuis un an et demi environ, il sera supervisé par Hervé Renard et suivi par des recruteurs issus de toutes parts. Il a décidément une carte à jouer.

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Ligue 2
Foot Ligue 2

Les coulisses du transfert de Bencharki au RC Lens

Foot Mercato
Foot Mercato

Le coup de pouce de Renard à Bencherki

Foot Mercato
Foot Mercato

Achraf Bencharki vers Madrid?


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Mais pourquoi choisissent-ils le Maroc?

Les races n’existent pas

Cette France que nous aimons tant… haïr

Foot: l’esprit d’équipe

Et si on organisait notre propre Mondial?

les Lions encore arnaqués

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Kiosque

Une 5e journée de Botola étalée sur 3 jours

Le Maroc combatif aux JO de Buenos Aires

Boussoufa exige 30 MDH pour être Wydadi

Antonio Conté à la rescousse du Real?

Le match Raja-Enyimba aura-t-il lieu?

Les Lions piétinent, la FRMF s'inquiète

Ça se gâte entre Fathi Jamal et les Verts

Neymar compte revenir au Barça

Raouraoua fait un cadeau à l'ESS contre le WAC

La CAN 2019 tend la main aux Lions de l'Atlas