Filinfo

Foot

Vidéos. Rétro 2018: les Lions de l'Atlas retrouvent le Mondial

© Copyright : DR
Éliminé du premier tour de la Coupe du monde 2018, le Maroc est sorti par la grande porte. Les Lions de l’Atlas ont hérité du groupe de la mort. Manque de chance, le Maroc a malgré tout signé une prestation mémorable en Russie.
A
A

Malgré la difficulté du groupe qui comprenait l’Iran, l’Espagne et le Portugal, le Maroc s’est montré héroïque, en proposant un jeu cohérent.

Au premier match contre l’Iran, les Marocains ont eu droit à un scénario improbable. Un but contre son camp de Bouhaddouz a complétement réduit les chances des Lions de se qualifier au prochain tour.

 

 

 

 

Contre le Portugal de Cristiano Ronaldo, le Maroc a tenté le tout pour le tout. A l’issue d’un match dominé par les camarades de Benatia, c’est finalement le Portugal qui l’a emporté. Un but de Cristiano Ronaldo a fait éliminer les hommes d’Hervé Renard.

 

 

 

 

Contre l’Espagne, le Maroc a fait preuve d’une performance exceptionnelle. Les Lions de l’Atlas ont mené à deux reprises, obligeant la Roja à chercher difficilement une égalisation à la dernière minute.

 

 

 

 

En plus du manque d’efficacité, le Maroc a été victime de la VAR, utilisée pour la première fois en Coupe du monde. Ces facteurs ont mené à une élimination précoce.
 

Par Hajar Toufik
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Lions de l'Atlas
Foot Lions de l'Atlas

Amine Harit, 5 mois pour tout casser!

Foot FIFA
Foot FIFA

Début des travaux du sommet exécutif de la FIFA

Foot Arabie Saoudite
Foot Arabie Saoudite

Pourquoi le championnat saoudien attire autant?


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Voici les conditions du retour des tifos dans les stades

Tanger va-t-il éliminer le Zamalek?

Les réserves d’Infantino sur le Mondial 2030

Cristiano Ronaldo ou «Monsieur Finales»

Le mercato non prolongé cette année

La Coupe du monde des clubs au Maroc?

L’OCS ne paiera pour ses hooligans

Gerard Piqué, le futur président du Barça

La ville ocre, capitale du football mondial

Les arbitres marocains à l'heure de la high tech