Le360 Sport - Erraki menace de mettre fin à sa relation avec le Raja

botola pro 1

العربية

Erraki menace de mettre fin à sa relation avec le Raja

Posté le 06/12/2017 à 20h00 par Ismail El Fassi © Copyright : DR
Kiosque360. La prime spéciale dédiée au capitaine du Raja, Issam Erraki, agace ses coéquipiers. Ledit joueur menace de rompre son contrat avec son club.

Le Raja de Casablanca se retrouve une nouvelle fois à la «Une» des journaux, mais pas pour les bonnes raisons. Dans son édition du 7 décembre, le quotidien arabophone Al Massae explique que le capitaine de l’équipe, Issam Erraki, menace de mettre fin à son contrat s’il ne touche pas ses salaires. Le milieu de terrain a notifié son club, le Raja de Casablanca, ainsi que la Fédération royale marocaine de football (FRMF) qu’il va déclencher la procédure si jamais sa situation ne s’arrange pas. Le joueur réclame à son club la coquette somme de 3,85 millions de dirhams.

Dans le détail, Erraki explique qu’il n’a pas encore touché sa prime de signature de 2,35 millions de dirhams datant de la saison dernière. En plus d’un million de dirhams au titre de la prime de signature pour cette saison. Le capitaine de l’équipe réclame aussi 500.000 dirhams comme prime spéciale qu’il aurait dû encaisser après la victoire en finale de la Coupe du trône. Le quotidien explique que lors de la signature du contrat, à l’époque de Boudrika, Issam Erraki a négocié l’obtention de ce montant comme prime après chaque titre remporté.

Le quotidien ajoute qu’il a pu avoir accès à un document officiel que ledit joueur a adressé à son club et à la FRMF, le 29 novembre dernier, soit deux jours seulement après le match contre le Rapide club de Oued Zem. Pour rappel, l’effectif du Raja a refusé il y a quelques jours de s’entraîner et observé une longue grève. Seulement, une polémique a rapidement éclaté au sein du groupe rajaoui à cause de cette prime spéciale que devrait toucher leur capitaine. Selon Al Massae, les joueurs ne comprennent pas pourquoi Issam Erraki devrait avoir la plus grosse part.

Les contenus liés

Vos réactions

← Retour