Le360 Sport - Fouzi Lekjaa et Ahmad Ahmad unis pour rebâtir la CAF

football

العربية

Fouzi Lekjaa et Ahmad Ahmad unis pour rebâtir la CAF

Posté le 18/05/2017 à 23h30 par Omar Sara © Copyright : Radio Mars
Kiosque360. Les instances internationales du football sont engagées dans une expérience de reconstitution qui est loin d’être arrivée à son terme. La périodicité de la CAN sera abordée dans le cadre d'un symposium qui se tiendra au Maroc le 15 juillet, entre autres sujets. Dans son œuvre de réforme, Ahmad Ahmad cherche à trancher les grandes questions.

Disons le mot : le 67e congrès de l’instance mondiale du foot, organisé le 11 mai, à Manama (Bahreïn), a été considéré comme une feuille de route prometteuse pour l’avenir. Les réunions en marge du sommet de la FIFA étaient propices aux initiatives en coulisse. Des amendements ont été pesés et disséqués, des idées ont été confrontées, des projets ont été discutés, qui ont leur importance et sont caractéristiques au point de vue de l’avenir du football mondial, affirme Al Mountakhab dans son édition du 19 mai.

Pour maintenir intact le faisceau des forces réformatrices, Fouzi Lakjaa, président de la FRMF a proposé, lors de l’assemblée générale extraordinaire de la CAF tenue en marge de l’évènement, un symposium sur les compétitions de la CAF, qui sera organisé au Maroc, à Skhirat, les 15 et 16 juillet 2017. «Il s'appesantira sur l'ensemble des problématiques relatives aux compétitions de la CAF avec en bonne place les conditions de leur organisation, les formats, la périodicité », peut-on lire sur le site de la CAF. Ce symposium, ajoute le bi-hebdomadaire, sera suivi par une réunion du comité exécutif le 17 juillet qui discutera, entre autres, de l'implémentation des principales résolutions qui en découleront. Une assemblée générale extraordinaire de la CAF est également prévue le 18 juillet au Maroc. 

Depuis leur désignation à la tête de la FIFA et de la CAF, Gianni Infantino et Ahmad Ahmad multiplient les efforts pour liquider le passé compliqué de leurs instances, déblayer le terrain et ouvrir au football mondial une voie libre, large, où il puisse évoluer et avancer sans rencontrer à chaque pas les difficultés et les inimitiés. Les passions de secte? Bannies. Les intérêts de parti? On n’en parle plus. Les vains calculs ? Éliminés. Les démarches des deux responsables sont un appel à la rénovation et à l’émulation dans une ère nouvelle.

Au milieu de tout ce travail de réforme à grande échelle, il y eut  un homme qui a réussi à inspirer une singulière dynamique par son énergique activité, par l’ascendant qu’il a imprimé dans la marche des choses, par l’autorité de sa parole. C’est Fouzi Lekjaa, le vigoureux patron de la FRMF, considéré parmi les personnes qui souhaitent voir les instances du football mondial se constituer dans des conditions nouvelles. Il est l’un des artisans de la réorganisation de la CAF, viciée par des traditions éculées et par l’esprit d’exclusion et d’intrigue.

Le progrès du football africain, c’est le but vers lequel tendent tous les efforts de la CAF. C’est l’objectif qu’elle poursuit à outrance. 
 

Vos réactions

← Retour