Le360 Sport - Lions de l'Atlas. Bilan: Hervé Renard, un an après

maroc

العربية

Lions de l'Atlas. Bilan: Hervé Renard, un an après

Posté le 17/02/2017 à 10h32 par Nassim Elkerf (Mise à jour le 17/02/2017 à 16h18) © Copyright : DR Adil Gadrouz
Le 16 février 2016, la FRMF a nommé un nouveau sélectionneur à la tête de l’équipe national. Hervé Renard, l’homme à la chemise blanche a promis de remettre les Lions de l’Atlas sur les bons rails. Un an après, il est sur le bon chemin. Bilan d’une année sous la houlette du sorcier blanc.

En une année, Hervé Renard a su conquérir le cœur de la majorité du public marocain. Si ses choix ne font pas l’unanimité, le résultat sur la pelouse a su donner raison à l’ancien coach de la Côte d’Ivoire. Mis à part son désamour pour la presse marocaine, on ne trouve plus grand chose à lui reprocher après avoir rempli son premier objectif.

Les Lions de l’Atlas se sont qualifiés à la CAN 2017 sous la houlette du Renard après avoir débuté la campagne durant l’ère Zaki. Le Cap-Vert qui faisait si peur au groupe de Badou Zaki, a été dominé (aller-retour 0-1/2-0) par Hervé Renard qui a su transcender les Lions de l’Atlas avec ses discours motivants. Une fois qualifié à la CAN, et après avoir découvert ses adversaire durant la phase de poule (Côte d’Ivoire, RD Congo, Togo), le technicien français a promis aux Marocains, une place en quarts de finale, au minimum.

Entre temps, il découvre ses adversaires pour les éliminatoires de la coupe du monde qu’il rêve tant de disputer. Hervé Renard, tel un clin d’œil du destin retrouve la même Côte d’Ivoire, en plus du Mali et des Panthères du Gabon. Pour son entrée en matière, l’équipe nationale a fait deux matchs nuls consécutifs. Face au Gabon à Franceville, puis face à la Côte d’Ivoire à Marrakech. Deux matchs soldés par un 0-0 peu convainquant, et qui laissaient planer tous les doutes à l’approche de la CAN 2017.

Roulement de tambours, la CAN 2017 est lancée avec une équipe locale qui peine à conquérir son public déjà divisé par la crise politique du pays. Après un début difficile et une défaite face à la RDC 0-1, les Lions de l’Atlas ont ensuite sorti les crocs pour faire chuter le Togo et la Côte d’Ivoire, avant de se faire éliminer en quarts de finale par l’Égypte, sur un corner tardif.

Grâce au système de Hervé Renard, les Lions de l’Atlas ont montré une belle combativité qui a permis à l’équipe nationale, de regagner les cœurs des Marocains, qui n’avaient plus goûté à ce sentiment de satisfaction, depuis plus de 13 ans. En une année, Hervé Renard, ce défenseur moyen, devenu grand entraîneur a rendu le sourire aux Marocains. Une lueur d’espoir qui permet d’entrevoir le rêve ultime … un retour à la coupe du monde, et ce, dès 2018.

Les contenus liés

Vos réactions

← Retour