Algérie: le général Ali Ghediri entre les mains de la police - Le360afrique.com

Algérie: le général Ali Ghediri entre les mains de la police

Mise à jour le 13/06/2019 à 10h14 Publié le 13/06/2019 à 10h12 Par Mar Bassine

Ali Ghediri

Ali Ghediri, ex général-major de l'armée et candidat à la présidentielle algérienne.

© Copyright : DR

#Politique

#Algérie Le général-major Ali Ghediri a été interpellé dans la soirée du mercredi 11 au jeudi 12 juin et amené dans les locaux de la direction de la sécurité intérieure. Le régime algérien s'inquiète des activités politiques de celui qui a été un candidat déclaré à la présidentielle.


A ce rythme, la police algérienne aura bientôt des allures de la Gestapo, la police de l'Allemagne nazie durant la Seconde guerre mondiale.

Son dernier fait d'arme est l'arrestation du général à la retraite Ali Ghediri. Ce dernier, faut-il le rappeler, est l'un des premier à avoir déclaré sa candidature à la présidentielle, qui devait se tenir le 19 avril dernier et au cours de laquelle Abdelaziz Bouteflika était censé briguer un cinquième mandat. 


>>>LIRE AUSSI: Vidéo. Algérie. Présidentielle: ce que pense Ali Ghediri du Maroc

Son interpellation a eu lieu à son propre domicile hier, mardi 12 juin, alors qu'il se trouvait en famille.

C'est le quotidien El Watan qui donne l'information, précisant la tenir d'une source proche du concerné.

Ali Ghediri "a été arrêté par des agents en civil qui se sont présentés à son domicile", écrit le journal, en citant son informateur.

A 22h, selon la même source, "Ghediri était dans les locaux de la direction de la sécurité intérieure à Hydra". Il serait actuellement interrogé sur ses activités politiques, poursuit toujours le journal. 

Il convient de rappeler que l'arrestation de Ali Ghediri intervient le même jour où l'ex-Premier ministre, Ahlmed Ouyahia a été placé en détention provisoire après avoir été inculpé par la Cour Suprême "pour des faits punis par la loi relative à la conclusion de marchés publics et de contrats contraires à la réglementation et les lois en vigueur". 


>>>LIRE AUSSI: Algérie. Présidentielle: le général Ghediri prêt à terrasser le candidat Bouteflika

Avant l'annonce officielle de son entrée en politique par sa candidature, le général-major Ali Ghediri a été l'auteur de plusieurs lettres ouvertes adressées soit à Abdelaziz Boutelfika, soit aux anciens officiers de l'Armée nationale populaire, soit à Ahmed Gaïd Salah.

A ce dernier, qu'il avait désignécomme le garant de la Constitution, alors que Bouteflika n'avait pas encore démissionné, iAli Ghediri avait demandé de ne pas laisser l'entourage de Bouteflika s'accaparer indûment du pouvoir.

Cela lui avait valu la colère de Ahmed Gaïd Salah, qui avait alors continué à cacher son jeu. 

A LIRE AUSSI :

0.40716981887817 Sec