Soudan: la livre soudanaise bondit très fortement face au dollar sur le marché noir - Le360afrique.com

Soudan: la livre soudanaise bondit très fortement face au dollar sur le marché noir

Mise à jour le 22/04/2019 à 15h04 Publié le 21/04/2019 à 19h40 Par Le360 Afrique - Afp

livre soudanaise
© Copyright : DR

#Economie

#Autres pays La valeur de la livre soudanaise s'est fortement renforcée dimanche sur le marché noir, le renversement du président Omar el-Béchir laissant envisager un afflux de dollars dans ce pays confronté depuis plusieurs années à des pénuries de devises étrangères.

"Beaucoup de personnes viennent échanger leurs dollars contre des livres soudanaises", affirme un cambiste du marché noir sous couvert d'anonymat. "Ils ont l'impression que plus de dollars vont arriver (sur le marché), ce qui va renforcer encore plus la livre soudanaise."

Le manque de devises étrangères avait rendu de plus en plus difficile les importations, notamment de médicaments, provoquant des pénuries et alimentant la contestation populaire des derniers quatre mois.

Depuis le départ de Béchir le 11 avril, la livre soudanaise (SDG) n'a cessé de se renforcer face au dollar. Dimanche sur les marchés parallèles, elle a bondi face au billet vert, à 45 SDG pour un dollar contre 72 SDG la semaine dernière.

Le taux de change officiel est fixé à 47,5 SDG pour un dollar.


LIRE AUSSI: Vidéo. Soudan: l'équivalent de 130 millions de dollars trouvés chez Omar el-Béchir


Selon un autre trader de devises, "plus personne ne veut acheter des dollars". "Depuis samedi, vingt personnes sont venues me voir en me demandant des livres" soudanaises, précise-t-il.

Selon les médias locaux, la promesse de l'envoi d'une aide par l'Arabie saoudite stimule également le cours de la monnaie soudanaise.

Après la levée de vingt ans d'embargo américain en octobre 2017, la livre avait plongé, douchant les attentes de voir l'économie se relever après la fin des sanctions des Etats-Unis.

La livre soudanaise avait également beaucoup perdu après l'indépendance du Soudan du Sud en 2011, qui avait amputé le pays des deux tiers de ses réserves de pétrole.

Les manifestants rassemblés devant le QG de l'armée à Khartoum depuis deux semaines demandent au Conseil militaire de transition un transfert du pouvoir à un gouvernement civil et attendent des mesures pour redresser l'économie du pays.

A LIRE AUSSI :

0.4990291595459 Sec