Mauritanie: le président Macky Sall attendu à Nouakchott demain - Le360afrique.com

Mauritanie: le président Macky Sall attendu à Nouakchott demain

Publié le 16/02/2020 à 09h27 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

Mauritanie: le président Macky Sall attendu à Nouakchott demain

C'est la première visite du président Macky Sall auprès de son homologue mauritanien Ould Cheikh Ghazouani.

© Copyright : DR

#Politique

#Autres pays Le président sénégalais, Macky Sall, est attendu à Nouakchott lundi pour une visite de travail. Un voyage au programme chargé, avec au menu plusieurs aspects des relations bilatérales: pêche, sécurité, exploitation commune du gaz, etc.


C’est la première visite du chef de l’Etat sénégalais à Nouakchott depuis l’investiture, le 1er août dernier, du président Mohamed ould Cheikh El Ghazouani, élu le 22 juin 2019.

Ce voyage intervient une semaine après la délivrance par la Mauritanie de 400 licences  au profit des pêcheurs artisanaux  sénégalais de la ville de Saint-Louis (Nord/quartier de Guet-NDar).


>>>LIRE AUSSI: Vidéo. Sénégal-Mauritanie: faute de licences, les pécheurs mettent à sac Saint-louis

Une opération pour le renouvellement de laquelle  Nouakchott a procédé à l’annulation de plus d’un millions d’euro  d’amendes infligées à ces pêcheurs «pour violation de la réglementation».

Cette visite  intervient également dans un contexte régional marqué par la persistance et même la propagation des activités terroristes dans le Sahel, obligeant Dakar et Nouakchott, relativement épargnées, à renforcer la coopération sécuritaire, notamment la coordination dans le domaine du renseignement.


>>>LIRE AUSSI: Sénégal-Mauritanie: enjeux autour d’un coup de fil Macky-Ghazouani

Dans une espèce de timing sécuritaire très approprié,  le président Sall arrive à Nouakchott au moment ou son homologue mauritanien se prépare à prendre les rênes du G5 Sahel, une  organisation dédiée à la lutte contre le terrorisme et la coordination des efforts de développement, regroupant le Burkina Faso, le Mali,  la Mauritanie, le Niger et le Tchad.

Ce voyage aura  également un important volet énergie, quelques jours après la signature à Dakar entre les éats,  mardi dernier,  d’un
accord sur la première phase  de  commercialisation du gaz à extraire du site transfrontalier offshore Grand Tortue/Ahmeyim (GTA), dont le potentiel est évalué à 450 milliards de mètres cubes, pour une exploitation commune prévue à partir de 2022.

A LIRE AUSSI :

0.46450591087341 Sec