Guinée. Coronavirus: confusion autour d'un premier décès dû au Covid-19 - Le360afrique.com

Guinée. Coronavirus: confusion autour d'un premier décès dû au Covid-19

Mise à jour le 15/04/2020 à 10h22 Publié le 15/04/2020 à 10h15 Par Mar Bassine

Guinée Confusion autour d'un premier décès dû au Covid-19
© Copyright : DR

#Société

#Guinée La Guinée a officiellement enregistré sont premier décès lié à la pandémie du coronavirus, mais les autorités sanitaires ont tardé à le confirmer, ce qui a semé le doute chez beaucoup.


Tout est parti d'une information qui aurait pu passer dans n'importe quelle rubrique nécrologique. Un citoyen libanais est décédé dans son domicile à Conakry ce mardi 14 avril, à l'âge de 75 ans. 

Cependant, il y a un cafouillage sur la cause du décès. Ses proches ont dit dans un communiqué "regretter le décès de Selim Kleit suite (à une infection, ndlr) au coronavirus". Bien que le document émanait de l'association de la communauté libanaise établie dans le pays, l'agence guinéenne de presse (AGP) a semblé le mettre en doute, parce qu'il n'y avait pas de confirmation offcielle de la part de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire (ANSS).


>>>LIRE AUSSI: Guinée. Coronavirus: 3.000 contacts à suivre

Cette dernière qui était au courant de l'infection au SARS-Cov2, le virus du Covid-19, dont a été victime Selim Kleit a tardé à réagir, affirmant qu'elle était plutôt en train de mener une enquête. 

Le responsable de la cellule de communication de l’ANSS a choisi la prudence. "Il y a un cas décès, mais il n’est pas parmi les malades hospitalisés; est-il mort du Covid-19 ? C’est la question qu’on se pose et nous, nous sommes en train d’investiguer pour donner la bonne information", a-t-il dit. Une attitude qui tranche évidemment avec ce qui se passe dans les autres pays du continent où les décès ont été immédiatement confirmés. 

Du coup, l'APG ne s'est limitée à citer le communiqué diffusé par les proches de la victime, mais elle a voulu prendre ses distances en insistant sur l'absence de logo et de date sur document. 

Ce n'est qu'un peu plus tard que la confirmation viendra du directeur général de l'ANSS, Sakoba Keita qui précise que le patient diagnostiqué au Covid-19 avait choisi de "s'auto-confiner chez lui". Ce n'est que le mardi matin qu'il s'est représenté aux services hospitaliers dans un état critique qui n'a pas pu permettre de le sauver. 

La Guinée fait partie des derniers pays touchés par le coronavirus en Afrique de l'Ouest. Elle avait déclaré mardi 14 avril quelque 363 cas, mais n'avait jusqu'ici pas enregistré de décès. 

A LIRE AUSSI :

0.34381914138794 Sec