Vidéo. Reportage: Mali, le calvaire de la chaleur de la forge et le ramadan - Le360afrique.com

Vidéo. Reportage: Mali, le calvaire de la chaleur de la forge et le ramadan

Mise à jour le 01/06/2019 à 16h00 Publié le 01/06/2019 à 15h57 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

Vidéo. Reportage: Mali, le calvaire de la chaleur de la forge et le ramadan
© Copyright : DR

#Société

#Mali Le métier de forgeron est l’un des plus pénible durant le Ramadan. En plus qu’il soit physique, il se fait au Mali dans des forges où les températures élevées sont difficiles à supporter par les jeûneurs. Le 360 Afrique est allé à la rencontre de forgerons à Bamako, la capitale malienne.

Maçons, cultivateurs, menuisiers, forgerons,..., sont des métiers difficiles en temps normal. Ils le sont davantage durant le mois de ramadan quand il faut combiner la pénibilité de ces métiers aux exigences du jeûne.


Au Mali, la forge est encore une activité exercée avec des moyens rudimentaires, nécessitant la force physique et l’utilisation du charbon de bois.


LIRE AUSSI: Vidéo. Mali: chez un fabricant de chapelet, objet de culte indispensable durant le ramadan


Pour les forgerons, outre le fait que le travail demande des efforts physiques, s'ajoutent la chaleur et la soif, qui font parties du quotidien des travailleurs d’une forge. La chaleur de la braise est difficile à supporter et contribue à la déshydratation des corps.

Les forgerons maliens fabriquent surtout des articles utilisées dans l’agricultures (houes, haches, dabas, charrues, semoirs, etc.).

A LIRE AUSSI :

0.3796010017395 Sec