Ramadan. Laylat al Qadr: les Tijanes sénégalais affluent vers Fès pour "la ziara" - Le360afrique.com

Ramadan. Laylat al Qadr: les Tijanes sénégalais affluent vers Fès pour "la ziara"

Mise à jour le 15/05/2019 à 12h29 Publié le 15/05/2019 à 12h26 Par Le360 Afrique - MAP

Ramadan: les Tijanes sénégalais affluent en masse vers Fès pour "la Nuit du destin"
© Copyright : DR

#Société

#Maroc Avec l'avènement du mois sacré de Ramadan, une occasion d'adoration de Dieu et de recueillement, les agences de voyage au Sénégal rivalisent d'ingéniosité dans les offres pour permettre aux Tijanes de rallier Fez pour y célébrer la nuit du Destin, "Laylat Al Qadr".


"Venez découvrir un Leylatoul khadr de rêve au Royaume Chérifien". C'est en cette accroche qu'une agence de voyage de la place a estampillé son affiche adressée aux disciples de la confrérie des tijanes au Sénégal, afin de passer 8 jours au Maroc (28 mai-4 juin), une période qui devrait coïncider avec la nuit du destin, le 27 ramadan. En réalité, il s'agit d'offres que plusieurs agences de voyages présentent sous le nom générique de "ziara", c'est-à-dire visite. 

"Billet d'avion aller-retour, transfert intérieur (bus climatisés), hébergement (Hôtel 4 étoiles), restauration (pension complète), visite des villes de Fès, Rabat, Casablanca et Marrakech, moyennant la somme de 750.000 FCFA (environ 12.500 DH)", est le résumé de cette offre adressée aux millions d'adeptes de cette confrérie dans ce pays ouest africain.

Au Sénégal, le mérite de la propagation de la tijania revient à El Hadji Malick Sy, né à Dagana, dans l'actuelle région de Saint-Louis (Nord), qui s'installa définitivement à Tivaouane dès 1902.


>>>LIRE AUSSI: Sénégal: Serigne Cheikh Ahmad Tijane «Al Maktoum», le parcours rempli d’un homme de Dieu

"Chaque année, notre agence veille à commercialiser cette offre afin de permettre aux disciples de la confrérie tijane d'accomplir la ziara de la zaouia tijania à Fès, en particulier durant les dix derniers jours du mois béni de Ramadan", indique Khadija Kébé, responsable au sein de l'agence de voyage qui fait la promotion de cette offre.

"Cette offre est très sollicitée par les adeptes de la confrérie tijane, dont pas moins de 100 personnes s'y sont déjà inscrits. Notre mission consiste à faciliter le séjour des pèlerins pour que tout se passe dans les meilleures conditions", a-t-elle déclaré à la MAP.

La cité spirituelle du Royaume bénéficie d'une grande estime auprès des tijanes du Sénégal et du monde entier, car elle abrite la zaouia mère de la tijania et le mausolée de Sidi Ahmed Tijani (1737-1815), qui s'est installé à Fès en 1798, fondateur de la tijania et un des piliers du soufisme au Maghreb islamique et dans l'Afrique sub-saharienne.


>>>LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire: la communauté tijanie organise une journée d'enseignement sur les valeurs de l'Islam

Selon les chiffres du centre régional du tourisme de Fès, le pèlerinage qu'accomplissent à Fès les disciples de la tariqa tijania remonte au 19è siècle, avant de s’intensifier avec les moyens de transport moderne.

Selon la même source, ils sont des centaines, voire des milliers d’adeptes de divers horizons qui visitent tout au long de l’année, la médina de Fès où trônent le sanctuaire et le mausolée bâti en hommage à Sidi Ahmed Tijani. Ils y viennent pour raffermir leur foi en Allah et à la recherche de spiritualité et de paix intérieure.

Autre exemple éloquent de l’importance de la zaouia tijania pour les Sénégalais, la visite effectuée par le président sénégalais Macky Sall en avril 2015 au mausolée Sidi Ahmed Tijani, lors de son déplacement dans le Royaume.

"Les disciples de la tariqa tijania veillent à se rendre à la grande zaouia tijania de Fès afin de s’imprégner du cheikh de la confrérie, Sidi Ahmed Tijani, que nous aimons de tout nos cœurs car c’est un descendant du prophète (PSL)", a affirmé dans une déclaration similaire, Ibrahima Seck, président de la fédération "Jamhiyatu Ansaarud-Din" de Dakar.

M. Seck a tenu à souligner dans ce sens la grande place qu’occupe cette ziara dans les coeurs des Sénégalais, d’autant plus que chaque pèlerin organise après son retour dans son pays une grande cérémonie à cette occasion.


>>>LIRE AUSSI: Vidéo. Maroc-Mali: une relation multidimensionnelle saluée par le guide spirituel des Tijanis maliens

"Par manque de moyens, certains disciples de la tariqa tijania ne peuvent pas se rendre à La Mecque ou à Médine en Arabie Saoudite, c’est pour cette raison qu’ils préfèrent aller à Fès, fief de la zaouia tijania", a-t-il dit, assurant que ceux qui ont eu la chance d’accomplir les rituels du Hajj et d’Al Omra dans les lieux saints de l’Islam, caressent toujours le rêve de visiter la ville de Fès.

Cette ferveur et envie de visiter la cité spirituelle du Royaume monte d’un cran durant le mois béni de Ramadan. D’après M. Seck, "les offres faisant la promotion de la ziara de Fès sont très sollicitées durant le Ramadan et il arrive que des demandeurs ne trouvent pas place".

Pour le président de la fédération "Jamhiyatu Ansaarud-Din" de Dakar, des relations profondes lient les disciples de la tarika tijania au Sénégal et le Maroc. "Nous implorons toujours le Tout-Puissant d’aider SM le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, et L’assister dans Sa noble entreprise pour le bien de l’Islam et des musulmans", a-t-il poursuivi.


>>>LIRE AUSSI: Le Sénégal en deuil: le Khalife des Tidianes est mort

Cette estime pour l’institution d’"Imarat al mouminine" bénéficie de la considération du Souverain qui ne cesse d’entourer de Sa haute sollicitude la confrérie tijane, notamment pour son rôle dans la diffusion de l’islam en Afrique.

SM le Roi avait souligné dans un message adressé aux participants aux troisièmes assises des adeptes de la Tarika Tijania, tenues en 2014 à Fès, que "Nul n'ignore le rôle majeur que la Tarika Tijania a joué dans toute la région sub-saharienne et le Sahel occidental, à l'Est, comme à l'Ouest, dans la diffusion de l'Islam authentique et la propagation des vertus morales qu'il prône".
(Par Abdelatif Abilkassem)

A LIRE AUSSI :

0.41975808143616 Sec