BAD: près de 62 millions de dollars pour financer l'entrepreneuriat féminin dans le continent - Le360afrique.com

BAD: près de 62 millions de dollars pour financer l'entrepreneuriat féminin dans le continent

Publié le 14/05/2019 à 17h11 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

BM

#Economie

#Mauritanie La Banque Africaine de Développement (BAD) va financer les femmes entrepreneures de plusieurs pays du continent grâce à une enveloppe de près de 62 millions de dollars de la Banque Mondiale (BM). Ces financements entrent dans le cadre du programme "We-Fi" initié par l'institution de Bretton Woods.

La Banque Africaine de Développement (BAD) a obtenu une enveloppe budgétaire de l'ordre de 61,8 millions de dollars dans le cadre de l’Initiative de Financement en faveur des Femme entrepreneurs (We-Fi) mis en place par la Banque mondiale. 

Ces fonds vont permettre la mise en œuvre d’un programme de discrimination positive pour le financement de projets en faveur des femmes en Afrique (AFAWA).

Les femmes de plusieurs pays sont éligibles à ce programme dont celles du Burundi, des Comores, de Côte d’Ivoire, d'Ethiopie, du Mali, de Mauritanie, du Mozambique, du Niger, de l'Ouganda, de la République Démocratique du Congo, du Sénégal, de la Sierra Leone, de Tanzanie, du Tchad, de Zambie et du Zimbabwe.


LIRE AUSSI: Côte d'Ivoire: Ivanka Trump accorde une aide de 2 millions de dollars aux femmes


Ce programme «entend proposer des outils financiers innovants et sur mesure, à l’image du mécanisme, unique en son genre, de partage des risques, une formation spécialisée dans le domaine du renforcement des capacités et des initiatives ciblées pour réformer en profondeur l’environnement propice aux activités des femmes entrepreneures», souligne t-on auprès de la Banque mondiale.

Le programme AFAWA «s’adresse en priorité aux pays IDA, aux Etats fragiles et en conflit, dans un contexte ou les femmes rencontrent d’énormes difficultés d’accès aux financements, aux marchés, au savoir et aux programmes d’accompagnement».

L’initiative We-Fi mise en œuvre à travers le monde, entame ainsi sa deuxième phase d’allocation de fonds portant sur une enveloppe de 129 millions de dollars, «qui devraient bénéficier à 70.000 entreprises dirigées par des femmes et permettre de mobiliser 990 millions de dollars de financements auprès d’autres sources publiques et privées de quatre banques multilatérales de développement: la Banque Africaine de Développement (BAD-61,8 millions de dollars), la Banque Asiatique de Développement (20,2 millions de dollars), la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (22,9 millions de dollars) et la Banque Interaméricaine  de Développement (24,28 millions de dollars).


LIRE AUSSI: Côte d'Ivoire: Ivanka Trump accorde une aide de 2 millions de dollars aux femmes


Il s'agit là, en fait, d'une deuxième phase de financements, qui vient compléter une première série annoncée au mois d’avril 2018 à hauteur de 120 millions de dollars, qui ont permis la réalisation de plusieurs projets du groupe de la Banque Mondiale.

Lancée en 2017 à l’occasion du sommet du G20 organisé à Hambourg (Allemagne) l’Initiative We-Fi a pour objectif «d’aider les femmes à accéder aux marchés, aux financements, à la technologie, aux services d’accompagnement et autres, parallèlement, grâce à une collaboration avec les états et le secteur privé, faire évoluer les lois et politiques bridant l’entreprenariat féminin dans les pays en développement». 
 

A LIRE AUSSI :

0.31988716125488 Sec