Mauritanie. Présidentielle 2019: top départ de la campagne électorale - Le360afrique.com

Mauritanie. Présidentielle 2019: top départ de la campagne électorale

Publié le 07/06/2019 à 12h13 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

Elections Mauritanie
© Copyright : DR

#Politique

#Mauritanie La campagne électorale pour la présidentielle du 22 juin prochain en Mauritanie, a démarré hier soir, au cours de la nuit du jeudi 6 juin à vendredi 7 juin. Le top départ a été officiellement donné à minuit.

La campagne électiorale de la présidentielle du 22 juin, qui s'annonce houleuse, a été lancée dans la soirée de jeudi à vendredi en Mauritanie. 

Dans un message à la nation délivré mardi dernier à l’occasion de la célébration de la fête, marquant la fin du mois musulman de jeûne du Ramadan, le président Mohamed ould Abdel Aziz, non candidat à sa succession, a convié les candidats et les citoyens à faire du prochain scrutin «une occasion de prouver leur attachement à la patrie et à la démocratie, faire preuve de maturité politique et aborder cette élection dans un esprit de compétition responsable et un climat de tolérance, de fraternité, loin de la crispation, de l’aigreur, des discours d’intolérance et de division».

Mohamed Cheikh Ahmed Mohamed "Ghazouani" (candidat de la majorité présidentielle), ancien ministre de la Défense et ex-chef d’état-major de l'armée mauritanienne, a démarré sa campagne à Nouadhibou, capitale économique, située à 465 kilomètres au Nord de Nouakchott.

Pour couvrir tout le pays, vaste de plus de 1 million de kilomètres carrés, ce candidat, celui qui dispose le plus de ressources, comparativement aux autres, aurait loué 2 avions, selon diverses sources.

Il faut dire qu'en plus des moyens étatiques à sa disposition, il bénéfiie du soutien de nombres d'hommes d'affaires et de "pontes" du régime de Mohamed Ould Abdel Aziz.


LIRE AUSSI: Mauritanie. Présidentielle: les bulletins de vote de la discorde


Pour sa part, Kane Hamidou Baba, candidat de la Coalition Vivre Ensemble (CVE) de la mouvance négro-africaine, s’est rendu à Boghé (310 kilomètres au Sud de la capitale), où il a tenu un meeting populaire pour lancer sa campagne.

Dans le même temps, les 4 autres candidats ont donné le coup d’envoi de leur campagne électorale à Nouakchott.

C’est le cas de Sidi Mohamed ould Boubacar (indépendant -soutenu par une l’opposition), ancien Premier ministre, qui a organisé un rassemblement dans le centre de la capitale.

Juste après Ghazouani, il s'agit là du candidat qui dispose le plus de ressouces, comparativement aux 4 autres candidats. Il pourra surtout compter sur le soutien des islamistes de Tawassoul, connus pour leur grande organisation.


LIRE AUSSI: Mauritanie. Présidentielle: l'opposition met en garde le régime contre un hold-up électoral


Mohamed ould Maouloud de la Coalition des Forces du Changement Démocratique (CFCD) "Changeons d’Ere", leader de l’Union des Forces de Progrès (UFP), a d'ores et déjà tenu quant à lui son premier meeting près du Musée National.

Pour sa part, Birame Dah Abeid, leader anti-esclavagiste, a réuni plusieurs milliers de ses partisans et sympathisants au carrefour de la foire, dans la proche banlieue de Nouakchott.

Enfin, le candidat indépendant Mohamed Lemine Moutaj Wavi a lui aussi débuté sa campagne électorale dans la capitale.

A LIRE AUSSI :

0.34100604057312 Sec